Texte à méditer :  

Les habitudes façonnent le caractère et le caractère détermine la destinée.
    


La bouée de sauvetage

Fermer Bouée de sauvetage

Fermer C.R.I.-E.V.H.

Fermer Pédagogie

Fermer Livres

Valeurs humaines

Fermer La vérité

Fermer L'action juste

Fermer L'amour

Fermer La paix

Fermer La Non-Violence

E. V. H.
Le cercle d\'étude

Les pensées du jour

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
163 Abonnés
Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 54 membres


Connectés :

( personne )
Recherche




La Non-Violence - 00 Vivre sans violence
 
VIVRE SANS VIOLENCE 
 
Objectif:
Encourager à penser et à agir sans violence 
 
Mots clés:
conséquences, conflit, don, galets, tranquillement, chargé, intercepté, abondance, biens, pardonné, geste 
 
CITATION : 
 
FAÎTES AUX AUTRES CE QUE VOUS AIMERIEZ QUE L’ON VOUS FASSE.    
NE FAÎTES PAS AUX AUTRES CE QUE VOUS  N’AIMERIEZ PAS QUE L’ON VOUS FASSE
 
Discussion sur le sens et l’importance de ces deux citations. 
 
ASSISE SILENCIEUSE
 
Asseyez-vous confortablement, vous n’avez pas de contact avec vos voisins –
 
le dos bien droit – les mains sur les cuisses – tournées vers le haut, comme des petites coupelles – voilà, c’est cela —
 
et maintenant -- vous imaginez tout autour de vous, une grosse boule de lumière dorée qui vous entoure et vous protège – elle représente votre espace, dans lequel personne n’a le droit de pénétrer –
 
Comme vous vous sentez en sécurité à l’intérieur de cette boule, vous respirez calmement –
A l’inspiration, vous sentez l’air entrer dans vos poumons--
A la pause, vous sentez l’air qui se répand dans votre ventre, vos bras, vos jambes et toute votre tête —
A l’expiration, laissez ressortir l’air de vos poumons et vous recommencez —
 
Vous sentez l’air entrer -- se répartir dans tout votre corps –
les muscles de vos jambes et de vos bras se relâchent, se relaxent – puis vous laissez ressortir l’air de votre poitrine – faîtes cela plusieurs fois –
 
Lorsque vous inspirez, sentez aussi la lumière dorée qui entre dans vos poumons et qui vient éclairer toutes les parties de votre corps
Cette belle lumière dorée, vous fait découvrir les zones d’ombres qui se trouvent dans votre corps, votre tête, votre cœur, votre esprit
 
Ces zones d’ombres représentent vos douleurs, vos malaises, vos peurs, vos colères, vos déceptions, vos tristesses, vos rancunes, votre jalousie, tout ce qui vous perturbe, vous dérange.
C’est comme avec le soleil, là où il brille, l’ombre disparaît.
 
Aussi, peu à peu -- sentez -- grâce à l’Amour qu’apporte la lumière dorée, --
sentez que peu à peu, vos zones d’ombre disparaissent, -- à l’intérieur de vous, tout devient lumineux, calme, tranquille – lumineux, calme, tranquille –
 
Et maintenant -- derrière vos yeux toujours fermés pensez à un moment où vous avez été violent en pensée, en parole ou en action... 
 
Imaginez-vous en train de vivre ce moment... 
Voyez les conséquences de votre acte pour les autres... 
Et pour vous-même... 
 
Silencieusement, demandez pardon à toutes les personnes concernées, y compris vous-même, pour tout le mal que vous avez causé... 
Sentez-vous entouré d’amour et de pardon...  et maintenant
 
Imaginez-vous agir de façon différente dans la même situation, de telle sorte que personne ne soit blessé, y compris vous-même... ensuite
 
Pensez à un moment où vous avez agi pour apaiser un conflit... 
 
Ou bien vous avez agi afin d’empêcher que quelqu’un ne soit blessé... 
 
Ou bien imaginez ce que vous auriez aimé faire... 
 
Imaginez que vous le faites... 
Sentez le plaisir d’avoir réussi.
.. 
Imaginez le bien se répandre comme des ondulations sur un étang, à partir de votre action... 
 
1 --2 --3 -- vous êtes revenu ici, dans votre salle de classe, étirez-vous, ouvrez les yeux et souriez à votre voisin. 
 
HISTOIRE
 
LE BATEAU MAGIQUE
 
de Tessa Hillman 
 
Quand j’avais neuf ans, je vivais à la campagne avec ma mère, mon père, mon frère et ma sœur. Il y avait un petit ruisseau qui traversait le village et je passais beaucoup de temps à jouer au bord de l’eau, à faire des petits bateaux avec de l’herbe, et à les faire flotter au fil du courant.
 
Mon frère, Sam, bien que plus jeune que moi, savait faire les bateaux mieux que moi. Il avait vraiment le don pour plier et tordre les herbes pour leur donner la meilleure forme possible qui flotterait bien. Il chargeait ses bateaux de petits cailloux et nous disions que c’était des “marchandises”. Ainsi, ses bateaux allaient plus lentement. Les miens étaient vite emportés par le courant, et ensuite, soit ils restaient coincés dans les roseaux, soit ils étaient poussés par la brise vers le milieu du ruisseau où ils coulaient, ou encore ils étaient emportés tellement vite qu’on ne les voyait plus.  Les bateaux de Sam, au contraire, flottaient lentement et tranquillement, emportant leur cargaison en douceur et en toute sécurité. 
 
Nous inventions des histoires sur ces bateaux. Par exemple, un de nos bateaux, tout chargé de marchandises, était arrivé bien loin d’ici, là où le ruisseau était devenu un grand fleuve. 
 
Le bateau était un vrai navire chargé de fruits, de légumes, et d’objets utilitaires. Les gens qui l’avaient intercepté et qui l’avaient amarré près de la berge venaient d’un village qui était en guerre avec ses voisins. Ils étaient affamés. Les gens du village voisin avaient attaqué leur village de nuit et avaient brûlé leur grenier à grains et plusieurs maisons. Aussi avaient-ils très peu de nourriture.  
 
En voyant le bateau, ils pensèrent que les dieux leur avaient envoyé à manger pour les sauver. Ils se mirent à décharger le ravitaillement du bateau, mais plus ils en déchargeaient, plus il y en avait. Et le bateau contenait  tout ce dont ils avaient besoin.À part de la nourriture, ils avaient besoin d’outils afin de réparer les dégâts causés par l’incendie, et à leur grande joie, ils trouvèrent du bois, des outils, des marteaux, et des clous. Il y avait aussi des matelas et des vêtements : en fait tout ce dont ils avaient besoin. Ils étaient fous de joie à la vue de ce bateau magique. Ils organisèrent une réunion afin de décider de ce qu’ils allaient faire. 
 
« A présent, nous n’avons besoin que d’une chose » dit un vieil homme sage. « C’est la paix. Si nous avons la paix, nous pourrons continuer à vivre dans notre village sans craindre qu’on nous prenne nos nouveaux biens. Mais est-ce que le bateau pourra nous donner la paix ? » 
 
« Comment le bateau peut-il nous apporter la paix? » demanda quelqu’un. « C’est peut-être un bateau magique, mais nous sommes les seuls à pouvoir apporter la paix. » 
 
« Il faudra aller parler aux gens du village voisin et faire la paix avec eux, » dit une vieille femme qui avait écouté les discussions. « Nous devons leur pardonner ce qu’ils nous ont fait, et leur demander pardon pour le mal que nous leur avons fait. De plus, nous allons leur offrir de partager notre bonne fortune avec eux, et en preuve de notre sincérité, nous leur donnerons la moitié des marchandises en gage d’amitié. Et nous vivrons tous en paix. »
 
C’est ce qu’ils firent, et aussi longtemps que les gens des deux villages partagèrent leur bonne fortune, ils vécurent amicalement.                                          
Sam et moi, étions contents pour les villageois de l’histoire, mais ce n’était pas toujours facile pour nous de vivre de la même façon, et de vivre ensemble en paix. 
 
 
QUESTIONS:
 
1 Quel nom allons-nous donner à cette histoire? 
2 Quel était le problème des villageois? 
3 Qu’ont fait les villageois pour résoudre leur problème? 
4 Pourquoi le garçon a-t-il dit : « ...ce n’était pas toujours facile de vivre de la          même façon... »? 
5 Que pouvons-nous faire pour devenir plus pacifique? 
6 Qu’avez-vous ressenti en écoutant cette histoire? 
7 Cela vous rappelle-t-il quelque chose de votre propre vie?
8 Que signifie pour vous cette histoire? 
 
GROUPE DE CHANT
 
Choisir une chanson adaptée à l’âge des enfants et à la valeur représentée par cette histoire.
 
ACTIVITÉ DE GROUPE
 
Par groupes de cinq, réfléchissez aux paroles suivantes :
Afin de réduire la violence en pensée, en parole et en action dans cette classe, (ou école, ou communauté) nous devrions ...
Les autres devraient... 
 
Discussion: comment les autres pourraient-ils découvrir ce que nous attendons d’eux. 
 
Exercice d’extension/Liens avec d’autres sujets: 
 
Lien avec la littérature:
Demander à chaque enfant d’écrire une lettre à leur classe, commençant par, 
 
« Chers amis, je vous écris cette lettre à tous pour vous dire comment j’aimerais être traité. J’aimerais être traité... » 
 
Cette lettre devrait se terminer par : « En vous écrivant cette lettre à tous aujourd’hui, je promets de vous traiter de la même façon. » 
Les enfants peuvent lire leur lettre à la classe s’ils le désirent. 
 
Note pour l’enseignant : Cet exercice est utile en cas de conflit. 
 
 
 
 
 
     
 
 

Date de création : 22/03/2015 @ 17:25
Dernière modification : 22/11/2016 @ 00:02
Catégorie : La Non-Violence
Page lue 2638 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Pensée du jour
 
  ycoeur17.gif
L’envie est la plus grande et unique cause de la misère dans le monde d’aujourd’hui. Lorsqu’une personne est heureuse et satisfaite, les autres l’envient et s’efforcent de ruiner sa paix mentale. Lorsque quelqu’un occupe une position élevée, la méchanceté s’élève chez les autres qui inventent des calomnies afin de ternir sa réputation. Ainsi va le monde. Telle est la tragédie de l’ignorance et de l’égoïsme. Ils forcent l’homme à prendre le mauvais chemin et à souffrir de calamités. Prenez le droit chemin ; soyez heureux et rendez les autres heureux. Alors votre nom perdurera même après la désintégration de votre corps.
ycoeur17.gif  
 
Mode d'emploi

Pour visionner les diaporamas que vous trouvez dans la boîte ci-dessous, vous devez avoir la visionneuse Microsoft Power Point que vous trouverez sous la rubrique téléchargement. Cliquez sur le diaporama de votre choix. Lorsque la page sera ouverte, cliquez sur le bouton droit de la souris pour sélectionner le plein écran (ou pour mettre fin au diaporama). Pour télécharger les diaporamas faites un clic droit sur le titre et :enregistrer sous.

Les diaporamas
Éphéméride
Vendredi
15
Décembre 2017

Bonne fête à toutes les
Ninon


C'était aussi un 15 Décembre
1939

Première à Hollywood du film Autant en emporte le vent.


Né(e) un 15 Décembre 1404
Gille de Rais

Vous venez de

En ligne


Canada Canada : 3
Italy Italy : 9
United Kingdom United Kingdom : 14
United States United States : 1

Visiteurs/pays cette année

2
Algeria Algeria 1
Australia Australia 19
Austria Austria 15
Azerbaijan Azerbaijan 1
Belgium Belgium 20
Brazil Brazil 12
Canada Canada 4353
China China 7
Congo Congo 1
Costa Rica Costa Rica 1
Czech Republic Czech Republic 3
Denmark Denmark 15
Dominican Republic Dominican Republic 1
Egypt Egypt 3
Estonia Estonia 1
Europe Europe 1
Finland Finland 1
France France 2692
French Polynesia French Polynesia 1
Germany Germany 647
Greece Greece 7
Guinea Guinea 10
Haiti Haiti 6
Hong Kong Hong Kong 1
Hungary Hungary 9
India India 3
Indonesia Indonesia 2
Ireland Ireland 2
Israel Israel 7
Italy Italy 27302
Japan Japan 14
Kazakhstan Kazakhstan 1
Korea Korea 2
Kuwait Kuwait 81
Lebanon Lebanon 2
Luxembourg Luxembourg 4
Malaysia Malaysia 1
Mali Mali 4
Marocco Marocco 1
Mexico Mexico 4
Netherlands Netherlands 71
New Zealand New Zealand 1
Norway Norway 47
Pakistan Pakistan 1
Philippines Philippines 1
Poland Poland 31
Portugal Portugal 2
Romania Romania 17
Russia Russia 256
Rwanda Rwanda 1
Saint Kitts and Nevis Saint Kitts and Nevis 1
Slovak Republic Slovak Republic 10
South Africa South Africa 4
Spain Spain 13
Sweden Sweden 45
Switzerland Switzerland 52
Taiwan Taiwan 8
Thailand Thailand 1
Turkey Turkey 1
Ukraine Ukraine 14
United Arab Emirates United Arab Emirates 6
United Kingdom United Kingdom 49070
United Kingdom United Kingdom 73514
United States United States 4327
United States United States 6119
ivory coast ivory coast 3

Vous venez de :

^ Haut ^