Texte à méditer :  

Là où il y a l’Amour, il y a la Paix.   


La bouée de sauvetage

Fermer Bouée de sauvetage

Fermer C.R.I.-E.V.H.

Fermer Pédagogie

Fermer Livres

Valeurs humaines

Fermer La vérité

Fermer L'action juste

Fermer L'amour

Fermer La paix

Fermer La Non-Violence

E. V. H.
Le cercle d\'étude

Les pensées du jour

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
163 Abonnés
Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 54 membres


Connectés :

( personne )
Recherche




C.R.I.-E.V.H. - n°16 2015 2° partie

 

CRI n°16  2015

2 ième  partie 

 

ligne_2_018.gif

FAIS UN KILOMÈTRE DE PLUS.
 
DE DIEU À TOI
 
TU ES MON PLUS GRAND MIRACLE. TU ES LE PLUS GRAND MIRACLE DU MONDE.
 
Lorsque tu es né, ce sont-là les premiers mots que tu as entendus.
Puis tu as pleuré. Ils en pleurent tous.
Tu ne m'as pas cru alors...
 Et rien n'est survenu par la suite pour mettre fin à ton incrédulité. 
Car, comment pourrais-tu être un miracle alors que tu te considères un échec, 
même dans les tâches les plus simples ?
 
Comment peux-tu être un miracle, alors que tu as si peu confiance en toi 
quand il s'agit de prendre la plus faible des responsabilités ?
 
Comment peux-tu être un miracle alors que les dettes t'accablent, 
que le tourment te tient éveillé et que tu te demandes d'où viendra le pain de demain ?
Cela suffit. 
 
Pourtant, combien de prophètes, de sages, de poètes, d'artistes, de compositeurs, de savants, combien de philosophes
et de messagers  t'ai-je envoyé porteurs de ton potentiel divin et des secrets de la réussite ?
Comment les as-tu traités ?
 
                     Mais je t'aime et je suis maintenant avec toi à travers ces mots pour réaliser la prédiction du prophète
qui a annoncé que Dieu tendrait la main encore une fois, pour aider son peuple.
Je te tends la main une fois de plus.
 
Il t'a été donné le secret de déplacer des montagnes et de réaliser l'impossible.
Tu n'as cru personne.
                 Tu as brûlé ta carte routière menant au bonheur, tu as abandonné ton droit à la paix intérieure,
tu as soufflé sur les bougies qui étaient placées le long de ta destinée 
et qui devaient te mener à la gloire.
Tu as trébuché, perdu et effrayé, dans l'obscurité de la futilité et de la pitié, 
jusqu'à ce que tu tombes dans l'enfer de ta propre création.
Tu as alors pleuré et tu as frappé ta poitrine en maudissant le sort qui t'accablait.
Tu as refusé d'accepter les conséquences de tes propres pensées négatives, de tes basses actions.
Tu as cherché un bouc émissaire responsable de tes échecs. 
Et vite, tu l'as trouvé !
 
Tu m'as blâmé! 
N'es-tu pas perplexe ? 
Ne te demandes-tu pas pourquoi je peux te pardonner 
tes échecs, tes fautes, ton comportement... 
alors que tu es incapable de te pardonner, toi ?
 
                                    Jamais, parmi les milliards d'individus qui ont foulé le sol de cette planète
depuis le début de tous les temps, il n'y a eu quelqu'un qui te ressemblait exactement.
Jamais, jusqu'à la fin des temps, il n'y aura quelqu'un qui te ressemblera exactement.
Jamais tu n'as montré ta reconnaissance ou ton appréciation de ton individualité. 
Et pourtant, tu es la chose la plus rare au monde.
 
Un trésor sans prix, doté de qualités d'esprit, d'expression, de mouvement, d'aspect et d'actions telles
que personne ayant vécu, vivant ou qui vivra n'aura jamais.
 
Pourquoi as-tu écouté ceux qui te rabaissaient... 
et bien pire encore, pourquoi as-tu cru en eux ?
Suis mon conseil. 
Ne cache plus jamais ta rareté dans l'ombre. 
Sois en fier.
Montre-la au monde entier.
 
Efforce-toi de ne pas marcher comme marche ton frère, pas plus que de parler comme parle ton chef,
pas plus que de travailler comme le font les médiocres.
Ne fais jamais comme les autres.
N'imite jamais. 
 
N'imite personne. 
Sois toi-même.
 
Tu n'as aucun handicap. Tu n'es pas un médiocre. 
Tu acquiesces. Tu commences à sourire. 
Tu admets ton erreur personnelle.
 
Maintenant je te donne la loi de la réussite, dans tous les domaines.
 
Il y a plusieurs siècles, cette loi a été donnée à tes aïeux, du haut d'une montagne.
Certains ont observé cette loi et leur vie a été remplie des fruits du bonheur, de la réussite, de l'or et de la paix de l'esprit. 
 
Mais la plupart n'y ont prêté aucune attention, car ils recherchaient des moyens magiques, des routes détournées
ou attendaient le démon appelé chance, qui devait leur livrer les richesses de la vie. Ils ont attendu en vain... 
Tout comme toi et puis ils ont pleuré, tout comme toi, m'accusant de leur mauvais sort.
 
La loi est simple, jeune ou vieux, roi ou mendiant, blanc ou noir, homme ou femme... 
Tous peuvent employer ce secret à leur avantage. 
Parmi toutes les règles, les discours et les écrits traitant de la réussite et de la façon de l'obtenir,
il n'y a qu'une seule méthode qui n'a jamais échoué... 
 
Quiconque te demandera de faire un kilomètre avec lui... 
Fais-en deux.
 
C’est le secret qui t'apportera les richesses et la gloire 
au-delà de tout ce que tu peux imaginer.
 
FAIS UN KILOMETRE DE PLUS !
 
Le seul moyen assuré de réussir est de rendre un service meilleur 
et plus grand que celui que l'on attend de toi, quelle que soit la tâche.
C'est là une habitude qu'ont prise tous les gens 
qui ont réussi depuis le début de tous les temps.
 
Par conséquent, je te déclare que la meilleure façon de te borner à la médiocrité 
c'est d'effectuer uniquement le travail pour lequel tu es payé.
Ne pense pas que l'on t'exploite si tu donnes plus que pour ce dont tu es payé.
Car, chaque vie a son pendule et toute la sueur qui perlera sur ton front, 
si on ne te la paye pas aujourd'hui, te reviendra décuplée demain.
 
Le médiocre ne parcourt jamais un kilomètre de plus 
car pourquoi s'exploiter lui-même, pense-t-il.
Mais tu n'es pas médiocre.
 
Parcourir ce kilomètre supplémentaire, 
C'est un privilège que tu dois mériter de ta propre initiative. 
Tu ne peux pas et ne dois absolument pas éviter cet effort.
 Néglige-le, fais-en seulement aussi peu que les autres 
et la responsabilité de ton échec sera entièrement tienne.
 
Tout en rendant service tu reçois immanquablement la compensation qui s'impose, 
en ne le faisant pas, tu dois souffrir de la perte de la récompense.
 
Cause et effet, moyens et fins, graine et fruit, ne peuvent être séparés. 
L'effet est déjà en fleur dans la cause, la fin se trouve dans les moyens 
et le fruit est toujours dans la graine.
 
FAIS UN KILOMÈTRE DE PLUS.
 
Ne te préoccupe pas de devoir servir un maître ingrat.
Sers-le encore plus.
 
Et à sa place, laisse-moi être celui qui est en dette avec toi, 
car alors tu sauras que chaque minute, chaque service supplémentaire 
que tu rendras te sera toujours remboursé. 
Et ne t'inquiète pas si la récompense tarde un peu.
Car plus le paiement est retenu, mieux c'est pour toi... 
et l'intérêt composé de l'intérêt composé est l'un des bénéfices 
les plus avantageux de cette loi.
 
Tu ne peux exiger la réussite, tu ne peux que la mériter... 
et tu connais maintenant le grand secret nécessaire afin d'en obtenir la récompense rare.
 
FAIS UN KILOMÈTRE DE PLUS !
 
Où est-il ce champ, où tu pleurais qu'il n'y avait pas d'opportunité ?
Vois, là où hier encore tu te vautrais sur les déchets de la pitié, 
tu marches maintenant la tête haute, sur un tapis d'or. 
Rien n'a changé... sauf toi, tu es tout.
 
TU ES MON PLUS GRAND MIRACLE.
 
Sois patient envers ton progrès. 
Pour compter tes bénédictions avec gratitude, pour proclamer ton individualité avec fierté,
pour parcourir un kilomètre de plus et puis un autre, 
ces gestes ne peuvent être accomplis en un clin d’œil. 
Mais ce que tu acquiers avec le plus de peine, 
c'est ce que tu conserves le plus longtemps.
 
Et n'aie pas peur en commençant ta nouvelle vie.
Toute acquisition noble comporte sa part de risques.
Celui qui a peur de rencontrer l'un ne mérite pas d'obtenir l'autre.
Tu sais maintenant que tu es un miracle. 
Et le miracle ne connaît pas la crainte. 
Sois confiant. 
 
Tu n'es pas l'esclave de forces que tu ne peux pas comprendre.
Tu es la libre manifestation d'aucune autre force que la mienne, 
d'aucun autre amour que le mien.
 
Tu as été créé dans un but bien précis.
Sens ma main.
Écoute mes paroles.
Tu as besoin de moi... et j'ai besoin de toi.
Nous avons un monde à rebâtir... 
 
et si cela requiert un miracle, qu'est-ce que cela pour nous ?
Tous les deux, nous sommes des miracles et maintenant, nous nous avons l'un l'autre.
Je n'ai jamais perdu la foi en toi depuis ce jour où je t'ai jeté sur une vague géante, 
puis déposé impuissant sur le sable du rivage.
 
Je t'ai donné le pouvoir de penser.
Je t'ai donné le pouvoir d'aimer, 
de vouloir, de rire, d'imaginer, de créer, de planifier, de parler.
Je t'ai donné le pouvoir de prier.
L'orgueil que j'ai de toi est illimité.
Tu es ma création ultime, mon plus grand miracle.
Un être vivant complet. 
Un être qui peut s'adapter à tous les climats, à toutes les rigueurs, à tous les défis.
Un être qui peut diriger sa propre destinée sans aucune interférence de ma part.
Un être qui peut traduire une sensation ou une perception, non pas par instinct,
mais par la pensée et la délibération de la meilleure action pour lui et pour l'humanité tout entière.
 
Je t'ai donné... le pouvoir de choisir.
 
Qu'as-tu fais de cette force extraordinaire?
Regarde-toi. 
Pense au choix que tu as fait dans ta vie et souviens-toi maintenant de ces durs moments
où tu te serais jeté à genoux 
pour qu'on te laisse l'opportunité de recommencer.
 
Ce qui est passé est passé... 
et maintenant, sers-toi avec sagesse de ton pouvoir de choisir.
 
Choisis d'aimer... plutôt que de haïr.
Choisis de rire... plutôt que de pleurer.
Choisis de créer... plutôt que de détruire.
Choisis de persévérer... plutôt que de lâcher.
Choisis de louer... plutôt que de critiquer.
Choisis de guérir... plutôt que de blesser.
Choisis de donner... plutôt que de voler.
Choisis d'agir... plutôt que de remettre à demain.
Choisis de t'améliorer... plutôt que de rester sédentaire.
Choisis de prier... plutôt que de maudire.
Choisis de vivre... plutôt que de mourir.
 
Tu sais maintenant que je ne suis pas responsable de tes malheurs, car je t'ai nanti de tous les pouvoirs;
l'accumulation des actions et des pensées qui t'ont mené sur les déchets de l'humanité vient de toi et non pas de moi.
 
Tu es plus qu'un être humain, tu es un humain en évolution. 
Tu es capable de grandes merveilles, ton potentiel est illimité.
Ne te rabaisse plus jamais ! 
Ne te contente jamais des miettes de la vie ! 
Et à partir d'aujourd'hui, ne cache plus jamais tes talents.
 
Jouis de ce jour aujourd'hui... et de demain, demain. 
Tu es ressuscité des morts-vivants. 
Tu ne t'apitoieras jamais plus sur toi-même 
et chaque jour sera pour toi une joie nouvelle et un nouveau défi.
Tu renais... mais tout comme auparavant, 
tu peux choisir l'échec et le désespoir ou la réussite et le bonheur.
Ce choix n'appartient qu'à toi. 
Je ne peux qu'observer, comme je le faisais avant... fier... ou triste.
 
FAIS UN KILOMÈTRE DE PLUS.
UTILISE AVEC SAGESSE TON POUVOIR DE CHOISIR.
 
Accomplis tout ce que tu fais avec amour... 
Amour pour toi-même, amour pour tous les autres et amour pour moi.
 
Tends la main et prends la mienne, tiens-toi droit.
Aujourd'hui, tu as reçu mon message.
 
TU ES LE PLUS GRAND MIRACLE DU MONDE
 
 
ligne_roulante001.gif
 
 
QUELLE  ROUTE  PRENEZ-VOUS? 
 
Extrait de « Rayons du soleil pour le jeudi » par Prya et SanjayTandon
 
Rahul, Rehmat, Ryan et Ranjit étaient amis. Ils jouaient ensemble dans la soirée.
Un soir, ils eurent une discussion enfantine au sujet de Dieu.
 
Rahul dit: «Ma maman raconte que Krishna est le plus grand Dieu. » 
Rehmat répondit: «C'est ridicule, Allah est le Suprême. » 
Ranjit les contra tous en disant, « Guru Nanak est le seul vrai Guru car Lui seul peut nous guider et nous protéger. » 
Ryan déclara:« Vous avez tous faux, le Christ est le Sauveur. » 
 
Une dame les regardait argumenter. Elle les appela. Elle demanda : « Étudiez-vous tous dans la même école? »
« Oui, nous sommes tous à St. Johnians répondirent-ils à l'unisson.
«Par quel chemin y allez-vous? » Demanda-t-elle. 
Rahul répondit : « Je prends la route du secteur de 9 à 8, puis 7. Secteur 26 est adjacent au secteur 7 et j’arrive à l'école par ce chemin. »
Rehmat dit «Je traverse le Madhya Marg du secteur 27 à 26, puis je continue tout droit à l'école à l’extrémité du secteur 26. »
Ranjit poursuivit: «Je vis dans le secteur 2, nous prenons la route du lac, puis nous empruntons le chemin qui sépare le secteur 6 et 7, jusqu'à ce que j’atteigne le coin du secteur 26 et je suis arrivé » 
Ryan continua: «Je vis à Pinjore, c'est une longue route par Panchkula, nous prenons la route derrière le lac, nous mettons environ une demi-heure pour atteindre l'école. » 
 
La dame sourit: «Alors, chacun d'entre vous, atteint l'école par des routes différentes. Mais, la destination est la même. Il en va de même pour Dieu Il est aussi Un, mais nous Le connaissons par des noms différents. Les chemins pour L’atteindre sont différents. Aucun d'entre eux n’est supérieur ou plus correct que l'autre. Peu importe la voie que vous choisissez, tant que vous y arrivez, peu importe la route. » Quel est votre parcours? 
 
Comme elle continuait, ils écoutaient tenus en haleine «Permettez-moi de vous parler de moi. Mes parents m'ont appelé Preeti quand j'étais une petite fille. Mes enfants m'appellent « Maman ». Tous mes amis m’ont surnommé «Pretty». Mon mari aime m'appeler «Miel». Mes neveux et nièces m'appellent tante Preeti. Pour s'adresser à moi, quel nom pensez-vous est le plus approprié? Pensez-vous que mon neveu devrait m'appeler «Miel? »
 
Les enfants écoutaient avec curiosité. Elle sourit et ajouta: « Tous les noms sont corrects. Aucun n’est faux. Il en est de même, avec les noms du Seigneur. Krishna, Jésus, Allah, Guru Nanak, Bouddha, tous  s’adressent au Tout-Puissant Dieu suprême, qui est Un et unique. Vous pouvez vous adresser à Lui par le nom que vous voulez. Nous en Inde sommes des personnes uniques parce que nous respectons et tolérons les religions des autres; tout comme nous respectons les mères de nos amis ainsi que notre propre mère. C'est l'essence même de l'unité dans la diversité. C'est ce qui fait de l'Inde un Etat laïc et que l'intégration nationale est tout! » 
 
Seuls ceux qui sont ignorants de la gloire de Dieu, insisteront sur un nom et une forme pour son adoration, et ce qui est pire; condamnent l'utilisation par d'autres les autres noms et les formes!
 
 
 
ligne_roulante001.gif
 
 
 
LES MAINS QUI AIDENT SONT PLUS IMPORTANTES QUE LES LEVRES QUI PRIENT
 
Extrait de “Rayons du soleil pour le jeudi” par Prya et SanjayTandon
 
Etant une petite localité, la plupart des habitants de cette petite bourgade étaient impliqués d'une manière ou d’une autre dans le fonctionnement du célèbre Temple de la Déesse Mansa Devi.
 
Un étranger à la ville voulait rendre visite à une vieille dame parente qui était malade et en difficulté.
 
Elle lui avait expliqué : « Quand vous descendez de l'autobus à Mansa Devi, il suffit de demander à n'importe qui, où est la maison du Pandit Shiv Kumar. Il est très célèbre. Une fois arrivé à sa maison, il suffit de monter l'escalier de l'accès à côté. Je vis dans l'appartement au-dessus du sien. C’est une petite ville et Pandit Shiv Kumar est très célèbre car il est très instruit et c’est aussi un éminent chiromancien. Vous n’aurez aucune difficulté à trouver la maison. »
 
Donc, l’étranger descendit de l'autobus et  demanda à un passant: «Mon ami, pouvez-vous m’indiquer la direction de la maison du célèbre Pandit Shiv Kumar? » L'homme répondit: «Désolé, je n'ai pas entendu parler de lui. » Il questionna une autre personne : « S'il vous plaît aidez-moi à trouver la maison du célèbre chiromancien Pandit Shiv Kumar. » Cet homme trop secoua la tête et dit: «Je ne sais pas qui il est. »
 
Le soleil était haut dans le ciel et sa chaleur ardente s’ajoutait à son impuissance, tandis qu’il demandait personne après personne où habitait le prétendu si célèbre Pandit Shiv Kumar.
 
Finalement, il demanda à un homme vêtu d'un dhoti (1) et coiffé d'un tilak (2) : « Vous semblez être un brahmane. Savez-vous où vit le célèbre Pandit Shiv Kumar? » « Oui, bien sûr que je sais. Quel est le problème? » Le visiteur poussa un soupir de soulagement et dit:« S'il vous plaît pouvez-vous me conduire à sa maison. Cela fait deux heures que je demande après lui, mais personne ne semble le connaître. »
 
Le brahmane répondit: « Bon, je vous mènerai chez lui, mais dites-moi avez-vous vraiment posé la question à beaucoup de gens qui n’avaient jamais entendu parler de lui? » « Oui, je l’ai fait mais personne ne savait ! »,  déclara l’étranger. « Hum, pourquoi voulez-vous rencontrer le Pandit Shiv Kumar? »  demanda le brahmane.
 
L’étranger répliqua: « Ah! En fait, je ne veux pas le rencontrer. Je dois juste d'atteindre sa maison. Voyez-vous, ma tante Bhagwanti vit dans l'appartement au-dessus du sien.»
 
Une des personnes présentes entendit et s’exclama :  « Oh! Donc, vous voulez rencontrer Bhagwanti, n’est-ce pas? Alors, pourquoi ne l'avez-vous pas dit plus tôt? Tout le monde ici la connaît. Hey les amis, vous ne connaissez pas Bhagwanti? »
Un couple de personnes présente acquiesça de la tête. L'inconnu reprit : «Bhagwanti est la plus noble âme de ce canton. Elle est toujours là pour aider tous ceux qui sont dans le besoin. Sa bonté naturelle et sa disposition à aider est connue de tous. Malheureusement, elle est malade depuis quelques semaines. Venez, je vais vous guider jusqu’à sa maison. »
 
Le brahmane interrompit, « Non, non, je vais conduire cet homme jusqu’à sa maison. Venez, mon ami, venez avec moi. » 
Quelques minutes plus tard, le brahmane était en face d'un immeuble avec deux logements et le désignant annonça : «C'est la maison de Pandit Shiv Kumar et au-dessus c’est le logement de Bhagwanti. » L’étranger dit: «Merci beaucoup. » Il constata avec surprise que le brahmane tira une clef et ouvrit la porte de l'appartement en-dessous. Le brahmane reprit hésitant: «Je suis Pandit Shiv Kumar. »
 
L'histoire nous démontre que notre nom et notre renommée est plus en rapport avec le genre de personne que nous sommes. Si nous sommes capables d'atteindre les gens et de leur offrir de l'amour et de la compassion, c’est plus important que de bien lire, d’être intelligent ou de posséder de nombreux diplômes. 
 
Faîtes un retour en arrière et réfléchissez aux personnes qui pour vous ont le plus de valeur ou à celles qui ont influencé votre vie, pouvez-vous les nommer?
 
Les joueurs de cricket? Les politiciens? Les scientifiques?
Ou votre famille, vos amis et les enseignants?
 
1) Le dhoti —est un vêtement à l'usage des hommes, traditionnel adopté dans une grande partie de l'Inde. Il consiste en une pièce rectangulaire de cotonnade fine d'environ 5 m sur 1,20 m. Généralement blanc ou couleur crème, il se noue autour de la taille, et l'un de ses pans, passant entre les jambes, est fixée dans la ceinture ainsi constituée, le drapé formant un pantalon léger et aéré.
2) Le tilak est une marque portée sur le front par la plupart des hindous. Quand il n'est pas tout simplement une marque censée porter bonheur, apposée au cours d'une cérémonie religieuse ou en guise de bienvenue, le tilak indique l'appartenance à un groupe religieux pour un homme ou la situation maritale pour une femme. 
 
 
ligne_roulante001.gif
 
 
 
LA TENUE SOUILLÉE
 
Extrait de “Rayons du soleil pour le jeudi” par Prya et SanjayTandon
 
C'était l'heure du déjeuner et toutes les filles étaient alignées pour entrer dans la salle à manger du foyer d'étudiants. Une délégation de moniales était en visite à l'école. Elles avaient attentivement inspecté les activités des fillettes dans les salles de classe aussi bien que dans les dortoirs. Aujourd'hui elles allaient déjeuner avec les filles dans la salle à manger. Ces dernières avaient reçu l’ordre de soigner leur présentation.
 
Le déjeuner était servi. Elles ont commencé à manger après avoir récité ensemble une prière. Les filles portèrent le rajma (haricots rouge) et le riz à leur bouche avec plaisir. Il y avait aussi du lait caillé et des pommes de terre, mais le rajma était le plat épicé favori de ces jeunes de huit ans et elles mangèrent sans interruption.
 
Lenika tendit la main vers le plat de rajma pour se servir. Dans son enthousiasme à se verser un peu de curry, elle pencha le plat un peu trop et une grande quantité de rajma fut renversée sur la table ainsi que sur sa jupe blanche. Sentant la chaleur du curry sur ses cuisses, elle serrait les lèvres pour s'empêcher de crier à haute voix. Les filles autour d'elle regardaient son visage terrifié et savaient qu'elle était dans l’embarras. Les religieuses à l’extrémité de la salle n'avaient encore rien remarqué, mais elles seraient ici dans quelques minutes.
 
Elles regardaient les religieuses avancer vers l’extrémité de leur table tandis qu’elles faisaient leur inspection. Lenika suppliait ses amies du regard. Mais personne ne semblait savoir quoi faire. Une seconde plus tard elles virent leur professeur Mme Beni venir en hâte vers elles un bol à la main, en disant: «Oh! Les filles voulez-vous encore du curry? Tenez prenez ceci. »
 
Comme elle s'approchait de Lenika, elle a trébuché et le bol a volé de ses mains et a atterri par dessus la table en face de Lenika et sur son uniforme comme une « scène rejouée ». « Oh! Je suis tellement désolée », soupira Mme Beni, «  Lenika, comment te sens-tu? Lève-toi fillette, laisse-moi t’aider à nettoyer. Les filles pourriez-vous s'il vous plaît nettoyer le désordre sur la table ... »
 
Mme Beni partit vers le dortoir avec Lenika pour l'aider à changer sa robe salie. Tout au long, on l’entendait répéter : « Lenika, je suis tellement désolée. Comment puis-je être si maladroite? Oh Seigneur! Quel gâchis vous voyez! »
Lenika changea son uniforme tandis que Mme. Beni lavait la jupe. L’affaire a été étouffée en présence des moniales. Plus tard Mme Beni fut réprimandée par le Principal pour son comportement maladroit et irréfléchi. 
 
Huit ans plus tard, alors que Lenika était de passage à l'école, elle dit à Mme Beni : «Madame, je n'oublierai jamais comment vous m'avez sauvée de la colère du principal quand j'étais en classe III. Je vous remercie beaucoup. Je ne vous oublierai jamais. » Mme Beni sourit et répondit: « Tu as une grande mémoire fillette Je croyais que tu ne t’en souviendrais même pas! » « Je m’en souviens madame. Je me suis toujours demandé pourquoi le curry que j'ai laissé tomber sur moi semblait tellement chaud et que celui que vous avez fait tomber sur moi, n’était pas chaud du tout. » Elle révéla d'un ton neutre: «Oh! C’est très simple! J'avais versé mon verre d'eau dedans! »
 
C'est la manière dont  peuvent agir certains enseignants! Cela leur permet de cette façon de sauver un élève de quelque chose qui s'est produit accidentellement. Comme dans ce cas Mme Beni avait même refroidi instantanément le curry, avant de «trébucher» et de tout laisser tomber sur Lenika!
 
Les enseignants sont comme des demi-dieux. Ils peuvent mouler et modeler un enfant dans n'importe quelle forme. C’est dommage que cette catégorie d'enseignants se fasse rare de nos jours!
 
 
 
ligne_roulante001.gif
 
ycoeur43.gif Enseigner est la plus noble des professions ; c’est aussi la plus sacrée des voies vers l’auto réalisation, car elle implique de cultiver l’amour désintéressé et de répandre et partager cet amour. L’enseignant façonne les jeunes de la nouvelle génération en des personnes pleines de confiance, autonomes, ayant réalisé l’existence d’une Conscience supérieure. ycoeur43.gif
 
 
 
Les enseignants sont au cœur d’Educare, à tous les niveaux les professeurs sont engagés à vivre les valeurs et à encourager leur développement chez les élèves.
Un professeur enseigne à travers l'amour. C'est à travers l'amour, en fin de compte, que la transformation s'effectue. Quand la méthode Educare reste prépondérante dans l'esprit du professeur, enseigner et apprendre deviennent une expérience pleine de joie.
 
 
 
ligne_2_018.gif

Date de création : 21/03/2015 @ 17:32
Dernière modification : 29/03/2015 @ 23:11
Catégorie : C.R.I.-E.V.H.
Page lue 2720 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Pensée du jour
 
  ycoeur17.gif
Chaque matin, posez-vous cette question : « Quelle est la grande victoire que je dois viser dans cette vie, à laquelle me préparent ces épreuves ? » Rappelez-vous que votre corps est le char, l'intellect le conducteur, que les désirs sont les routes où vous vous aventurez, tiré par la corde des attachements aux sens, et la liberté est le but ; le Soi Divin intérieur devrait être votre Guide et votre But. Si vous aspirez à échapper aux conséquences de la naissance et de la mort, nettoyez votre mental si efficacement qu'il soit presque éliminé. Cela n'est possible que lorsque vous vous identifiez avec le Résident qui en vous, plutôt qu'avec le corps! Votre corps est le coffret de l'Âme, obtenu en récompense des activités personnelles de corps et du mental. Lorsque vous vivez dans la conscience du Divin omniprésent, vous vivez dans l'amour - l'amour déferlant en vous et à travers vous, vers tous ceux qui vous entourent. Vous expérimenterez naturellement et continuellement, l'amour, la paix et la joie.
ycoeur17.gif  
 
Mode d'emploi

Pour visionner les diaporamas que vous trouvez dans la boîte ci-dessous, vous devez avoir la visionneuse Microsoft Power Point que vous trouverez sous la rubrique téléchargement. Cliquez sur le diaporama de votre choix. Lorsque la page sera ouverte, cliquez sur le bouton droit de la souris pour sélectionner le plein écran (ou pour mettre fin au diaporama). Pour télécharger les diaporamas faites un clic droit sur le titre et :enregistrer sous.

Les diaporamas
Éphéméride
Samedi
16
Décembre 2017

Bonne fête à toutes les
Alice


C'était aussi un 16 Décembre
1993

En France, le Pr Cohen publie la première carte complète du génome humain.


Né(e) un 16 Décembre 1963
Benjamin Bratt

Vous venez de

En ligne


Canada Canada : 2
Italy Italy : 9
United Kingdom United Kingdom : 19
United States United States : 3

Visiteurs/pays cette année

2
Algeria Algeria 1
Australia Australia 19
Austria Austria 15
Azerbaijan Azerbaijan 1
Belgium Belgium 20
Brazil Brazil 12
Canada Canada 4371
China China 7
Congo Congo 1
Costa Rica Costa Rica 1
Czech Republic Czech Republic 3
Denmark Denmark 15
Dominican Republic Dominican Republic 1
Egypt Egypt 3
Estonia Estonia 1
Europe Europe 1
Finland Finland 1
France France 2693
French Polynesia French Polynesia 1
Germany Germany 647
Greece Greece 7
Guinea Guinea 10
Haiti Haiti 6
Hong Kong Hong Kong 1
Hungary Hungary 9
India India 3
Indonesia Indonesia 2
Ireland Ireland 2
Israel Israel 7
Italy Italy 27399
Japan Japan 14
Kazakhstan Kazakhstan 1
Korea Korea 2
Kuwait Kuwait 81
Lebanon Lebanon 2
Luxembourg Luxembourg 4
Malaysia Malaysia 1
Mali Mali 4
Marocco Marocco 1
Mexico Mexico 4
Netherlands Netherlands 72
New Zealand New Zealand 1
Norway Norway 47
Pakistan Pakistan 1
Philippines Philippines 1
Poland Poland 31
Portugal Portugal 2
Romania Romania 17
Russia Russia 257
Rwanda Rwanda 1
Saint Kitts and Nevis Saint Kitts and Nevis 1
Slovak Republic Slovak Republic 10
South Africa South Africa 4
Spain Spain 13
Sweden Sweden 46
Switzerland Switzerland 52
Taiwan Taiwan 8
Thailand Thailand 1
Turkey Turkey 1
Ukraine Ukraine 14
United Arab Emirates United Arab Emirates 6
United Kingdom United Kingdom 49272
United Kingdom United Kingdom 73716
United States United States 4342
United States United States 6134
ivory coast ivory coast 3

Vous venez de :

^ Haut ^