Texte à méditer :  

Aime-moi lorsque je le mérite le moins, car c'est alors que j'en ai le plus besoin.   Proverbe chinois


La bouée de sauvetage

Fermer Bouée de sauvetage

Fermer C.R.I.-E.V.H.

Fermer Pédagogie

Fermer Livres

Valeurs humaines

Fermer La vérité

Fermer L'action juste

Fermer L'amour

Fermer La paix

Fermer La Non-Violence

E. V. H.
Le cercle d\'étude

Les pensées du jour

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
163 Abonnés
Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 54 membres


Connectés :

( personne )
Recherche




C.R.I.-E.V.H. - n°14 2012 2° partie

 

CRI n°14  2012

2 ième  partie 

 

ligne_2_018.gif
 

L’abandon:  Message Divin


« Pourquoi vous agiter ? Laissez-Moi prendre soin de toutes vos affaires. C'est Moi qui y penserai. Je n'attends rien d'autre que votre abandon à Moi. Je n'interviens que lorsque vous savez vous abandonner complètement à Moi et dès lors, vous ne devez plus vous soucier de rien. Dites adieu à toutes les peurs et tous les découragements. Vous montrez que vous ne Me faites pas confiance. Au contraire, vous devez vous en remettre à Moi. S'abandonner signifie détourner ses pensées des tribulations, les détourner des difficultés que vous rencontrez et de tous vos problèmes.


Remettez tout entre Mes mains en disant : «Seigneur, que Ta volonté soit faite. Penses-y-Toi.» Ce qui revient à dire «Seigneur, je Te remercie car Tu as tout pris entre Tes mains et Tu résoudras cela pour mon plus grand bien.» Souvenez-vous que penser aux conséquences d'une chose c’est-à-dire vous soucier qu'une situation n'ait pas eu l'issue souhaitée est contraire à l'abandon. Vous montrez ainsi que vous ne croyez pas à Mon amour pour vous. Vous prouvez que vous ne considérez pas que votre vie est sous Mon contrôle et que rien ne M'échappe. Ne pensez jamais «Comment cela va-t-il finir?... Qu'adviendra-t-il?...»


Si vous cédez à cette tentation vous démontrez que vous n'avez pas confiance en Moi. Voulez-vous oui ou non que Je m'en occupe? Alors vous devez cesser de vous en préoccuper ! Je ne vous guiderai que si vous vous abandonnez complètement à Moi. Quand Je dois vous conduire dans une voie différente de celle que vous entrevoyez, Je vous porte dans Mes bras. Ce qui vous perturbe gravement c'est votre raisonnement, votre souci, votre obsession, votre volonté de pourvoir à vous-même à tout prix. Que de choses puis-Je faire quand l'être, tant dans ses nécessités matérielles que spirituelles,  se tourne vers Moi en disant : «Penses-y Toi», puis qu'il ferme les yeux et se repose tranquillement ! Vous recevrez beaucoup, mais uniquement quand votre prière s'en remettra pleinement à Moi.


Vous Me priez dans la douleur pour que J'intervienne, mais de la façon dont vous le souhaitez. Vous ne vous en remettez pas à Moi, mais vous voulez que Je m'adapte à vos demandes. Ne vous comportez pas comme des infirmes qui demandent un traitement au médecin, tout en le lui suggérant. Ne faites pas cela. Même dans les circonstances tristes dites plutôt: «Seigneur je Te loue et Te remercie pour ce problème, pour cette nécessité. Je Te prie de disposer les choses comme bon Te semble pour cette vie terrestre et temporelle. Tu sais très bien ce qui est meilleur pour moi.» Avez-vous parfois l'impression que les calamités augmentent au lieu de diminuer? Ne vous agitez pas, fermez les yeux et dites-Moi avec foi: «Que Ta volonté soit faite, penses-y Toi.»


Quand vous parlerez ainsi, J'accomplirai même un miracle Si c'est nécessaire. J'y pense seulement quand vous Me faites totalement confiance. Je pense toujours à vous, mais Je ne puis vous aider complètement que lorsque vous vous en remettez pleinement à Moi »

 

ligne_roulante001.gif



Différence entre un « homme bon » et un « bon homme »

Retranscription d’un entretien entre Swami Roberto et un de ses disciples :



Un Disciple demande à Swami…

Le disciple : Swami, l’autre jour, je t’observais tandis que tu parlais avec un disciple… et je t’ai vu pour la première fois te comporter avec dureté & sévérité.
Cette personne s’est sentie très mal… car sans doute, t’avait-elle toujours vu souriant et bon avec tous ! Moi-même, je dois t’avouer sincèrement, que j’ai eu quelques doutes sur ton comportement, et j’ai craint que tu n’aies perdu ta bonté habituelle.

Swami : Selon toi, quelle différence y a-t-il entre « un homme bon » & « un bon homme » ?

Le disciple : Mais… dans les grandes lignes, il me semble que c’est la même chose !

Swami : Et bien non !! Il y a un abîme entre les deux !

Celui que j’appelle un « bon homme » est la personne classique, qui ne ferait pas de mal à une mouche… toujours cordiale & complaisante avec tous.
C’est la personne qui se laisserait piétiner, plutôt que de faire du tort à quelqu’un, et qui se comporte avec tous de la même façon. L’homme bon est au contraire celui qui n’est pas toujours d’accord avec tous… qui peut également ne pas être toujours cordial… mais qui n’est jamais mal éduqué, et qui ne se comporte pas de la même manière avec tous... mais selon ce qui peut objectivement être juste.
Et donc, pour toi, lequel des deux est le plus proche de Dieu ?

Le disciple : Peut-être, dirons-nous, les deux…

Swami : Tu ne réfléchis pas assez.
Beaucoup croient superficiellement qu’ « être bon », veut dire ne pas faire de mal… ou plutôt ce que nous croyons être le mal…
Mais même ne rien faire, c’est faire le mal… car on est inutile aux autres & à soi-même.

Maintenant le soi-disant « bon homme »… celui qui se comporte toujours et quoiqu’il en soit de manière égale avec tous, ne fait pas le bien… puisqu’il n’est pas utile aux autres, du fait qu’il n’aide pas celui qui a besoin d’être aidé. Et par-dessus tout, il n’est pas utile à lui-même, puisqu’il se maintient dans la crainte de prendre position.

Le « bon homme » se révèle souvent égoïste & orgueilleux, puisque son comportement ne le conduit jamais au dérangement de se confronter aux autres… et de se remettre ainsi lui-même, en question !

Le « bon homme » n’est seulement qu’un ignorant spirituel… qui, ne sachant pas où est le bien et le mal… ne sait pas prendre position.
Toutefois, ce type d’ignorance est très confortable, car il est plus facile de ne pas prendre de responsabilités…
… et là où il y a confort… il n’y pas d’évolution… et donc, on est loin de Dieu !!!

L’homme bon au contraire est celui qui n’est pas inutile aux autres et donc à lui-même.

L’homme bon est celui qui connaît le bien & le mal… et donc… sait les distinguer.
Sachant discerner, il modèlera son propre comportement sur ce qui peut être utile aux autres. Car il sait prendre position… et la défendre, par amour de la Vérité & de la Justice… en s’aidant ainsi lui-même, et en aidant les autres à se remettre en question, afin de s’améliorer.
Je peux dire que l’homme bon est l’homme juste.

Et l’homme qui veut être bon, se rapproche de Dieu, qui est la Justice Suprême.


Le disciple : Il est donc correct de penser que l’ami de tous n’est pas un ami ?

Swami : De fait. L’ami de tous ne peut pas être un ami ! Justement parce qu’il devra toujours acquiescer aux opinions des autres… qui évidemment, ne pourront jamais toutes coïncider avec la Justice.

Observez le comportement de Jésus : Il a bien démontré Amour envers tous… Il a eu de la compréhension… mais jamais au grand jamais, il n’a accepté le mal de ces personnes qui l’ont volontairement jugé comme un « révolutionnaire politique », plutôt que comme un Précurseur des temps de l’Esprit.

Le comportement de Jésus dans le temple corrompu, quand il en chassa les marchands… ne fut certainement pas celui d’ « un bon homme », mais bien celui d’un homme juste… sans peur… qui n’accepte pas les compromis avec l’injustice !
Nous remarquons chez le Christ, une Expression toujours limpide… droite… pleine de Clarté… s’érigeant contre le confort, l’opportunisme & l’égoïsme.

Crois-tu que le « bon homme » va risquer « un mal de ventre » en se dressant contre ses proches… même lorsqu’en Conscience, il sait qu’ils se trompent ??

Crois-tu que le « brave homme » prendra le risque de manifester ses propres opinions, en sachant qu’elles ne plairont pas à la majorité… en se confrontant à l’opinion publique ?

Très cher, tu ne dois pas confondre ceux qui préfèrent donner toujours raison à tous… et apaiser quiconque avec une poignée de main, et une tape « faussement affectueuse »… avec ceux qui sont critiquables pour leurs positions affirmées… qui sont parfois moins souriant… mais certainement plus vrais intérieurement & utiles, pour amener le prochain, à Méditer en stimulant sa Conscience !

Le disciple : Maintenant je saisis la différence… et je comprends combien il est difficile d’être un homme bon !

Swami : Quand on en est là, tu ne dois pourtant pas confondre & penser que pour être un homme bon, il faut aller à tout prix contre l’opinion d’autrui !

Il ne faut pas croire que tout cela soit facile… il faut de l’expérience & du temps… mais par-dessus tout, il faut beaucoup de bonne volonté pour se dépouiller de ses propres présomptions, de sa culture… et de son amour-propre !

Certes, celui qui ne commence jamais à faire cette guerre contre lui-même, n’arrivera certainement jamais au But.
Donc, ne t’abandonnes pas à l’idée que ce que tu ne fais pas dans cette vie, tu le feras dans une autre… car alors, non seulement tu devras apprendre ce que tu n’as pas appris aujourd’hui… mais tu devras aussi comprendre dans une prochaine vie… et payer ta dette de superficialité, avec mille difficultés supplémentaires…

Le disciple : Maître, ne risquons-nous pas de passer d'un état trop accommodant… à un état d’orgueil & de prétention par rapport aux autres et à soi-même ?

Swami : Absolument pas ! Car mettre en pratique la Connaissance, signifie découvrir réellement la valeur de l’humilité…

Et il ne s’agit pas de cette fausse humilité que la tradition a véhiculé sous l’image d’une « personne faible »… peut-être même nu-pieds & la tête basse… disposée à tout accepter avec le sourire… Mais avec le temps, tu comprendras que la Véritable humilité est au contraire, celle qui nous donne le courage de chercher à l’intérieur de nous-mêmes nos propres limites… de les affronter & de les combattre… afin de devenir Vrai, Authentique… en ne voulant plus être assimilés à une confortable « bonté illusoire », qui apaise faussement notre propre Conscience… en nous faisant sentir bon avec tous.

Je lis sur ton visage une certaine stupéfaction à propos de mes Paroles, qui ont retourné ce que tu pensais, comme beaucoup, à propos de l’humilité !

Mais je te demande :
Est-il plus facile d’être humble, parce qu’on mortifie « extérieurement » son propre ego… de façon à ce que tous puissent te juger serviable, affable… pauvre… et don humble ! Ou bien au contraire, parce qu’on regarde tout au fond de sa propre Conscience… pour y découvrir ses propres immondices… pour les combattre… en mourant jour après jour, à son propre confort intérieur, que sont justement ses opinions & ses convictions « bien enracinées »… en Silence… sans être applaudi de personne… et en démontrant ainsi être capable, de se transformer en faisant naître en soi, l’homme nouveau ?

N’est pas humble celui qui ne fait rien pour s’affronter lui-même intérieurement… mais préfère décharger sa Conscience, éventuellement en confessant à un autre ses propres péchés… ou en préférant aller pieds nus, plutôt que de changer lui-même.

Souviens-toi que se regarder dans le miroir peut faire trembler !
J’espère que cela suffira à te faire comprendre, pourquoi il m’arrive de ne pas être souriant avec tous… tout en cherchant toujours à les aider & à les aimer… en évitant de les tromper avec de faux comportements de « bon homme ».  

 

ligne_roulante001.gif



UNE GLACE POUR CHACUN?


Extrait de «Rayons du soleil pour le jeudi » par Prya et SanjayTandon



 Un homme disposant de peu de moyens a emmené ses jeunes nièces et neveux à une fête. L'entrée est libre et la bande d’enfants enthousiastes s’est amusée en regardant la foule qui monte et descend sur la roue géante et le circuit Columbus. Certains des tours étaient gratuits et d'autres étaient payants. L'homme dirigea sa bande de tout-petits vers les tours gratuits. Comme il aurait aimé les faire monter sur tous les autres manèges, il n'avait tout simplement pas assez d'argent.

Ils s‘amusaient tous à courir la main dans la main d'une balançoire à l'autre. Ils éclataient de rire en se poussant les uns les autres sur les balançoires. Quelque temps plus tard, ils étaient fatigués et ils avaient aussi faim!

L'un d'eux a vu un vendeur de crème glacée. Les autres enfants se pressaient autour du marchand et dégustaient leur glace. Ce petit bonhomme regardait avec envie les glaces. L'homme l’a remarqué et décidait de lui en acheter. Mais fallait-il en acheter pour lui seul et pas pour les six autres?

Il mit les mains dans ses poches et en tira tout l'argent. Il compta soigneusement toutes les pièces et les additionna. Il alla jusqu'au vendeur de crème glacée et lui demanda: «Combien pour un cornet de crème glacée? » Le marchand de glaces répondit: «1,1O €» L'homme reprit: «Avez-vous quelque chose de moins cher? » Le vendeur dit, "Ouais, vous pouvez acheter une barre de chocolat pour 1€ » « Est-ce le moins cher? » « Oui, répliqua le vendeur. L'homme essuya la sueur de son front et baissa les yeux en serrant les 6 € dans sa main moite. Il ne pouvait pas acheter sept glaces avec cet argent et il ne pouvait pas non plus en acheter que pour un seul enfant et laisser les autres avec leur envie.

 A ce moment-là, il sentit une tape sur son épaule: «Excusez-moi, cela vient juste de tomber de votre poche », déclara un homme en lui mettant dix €uros dans la main. L'homme savait que l'argent n'était pas tombé de sa poche mais il vit l’expression persuasive du visage de l’étranger et l’attente sur les visages de la nichée de sept enfants à côté de lui et qui avait faim.

À contrecœur, il prit l'argent, avala sa fierté. Avec un regard de gratitude envers l'étranger et commanda sept cornets pour sa troupe.

Comme l'inconnu s'éloignait, sa fille de douze ans lui pris la manche et dit: «Papa, Puis-je avoir une glace? » « Non Chérie, pas aujourd'hui, je crois que mon argent est tombé de ma poche. Mais je suis sûr qu'il servira à d’autres qui auront envie de glace plus que toi n’en a envie aujourd'hui. Je te promets que je t’en achèterai une demain. »

Eh bien! Nous aimons tous nos enfants et faisons beaucoup de choses pour leur donner une vie confortable. Nous ne réfléchissons peut-être pas à deux fois avant de leur acheter une glace. Mais combien de fois avons-nous regardé au-delà de notre propre besoin et essayé de faire quelque chose pour amener un sourire sur les visages de ceux qui sont moins chanceux! C’est une grande joie de donner, si vous ne l'avez jamais expérimentée, essayez juste une fois, et sûrement vous en deviendrez accro!

 

ligne_roulante001.gif


Un obstacle sur la route

Brian Cavanaugh

 
Il y a très longtemps, un roi fit placer un gros rocher sur une route. Puis, il se cacha et attendit pour voir si quelqu'un enlèverait l'énorme rocher.

Quelques-uns uns des marchants et courtisans les plus riches du royaume passèrent par-là et firent tout simplement le tour du rocher. Plusieurs d'entre eux en profitèrent pour accuser le roi de négliger les routes, mais aucun ne fit quoi que ce soit pour enlever le rocher du chemin.

Puis, un paysan passa par-là avec une grosse caisse de légumes. En approchant du rocher, le paysan déposa son fardeau et essaya de pousser le rocher vers le fossé. Après beaucoup d'efforts, il finit par réussir.

Lorsqu'il se pencha pour reprendre sa caisse de légumes, il aperçut une bourse à l'endroit même où était le rocher. La bourse contenait plusieurs pièces d'or et une note écrite par le roi, dans laquelle il disait que l'or appartenait à la personne qui avait enlevé le rocher.

Le paysan venait d'apprendre ce que beaucoup de gens ne comprennent jamais: chaque obstacle nous donne l'occasion d'améliorer notre sort.

 

ligne_roulante001.gif


NEUF OU DIX?   

Extrait de «Rayons du soleil pour le jeudi » par Prya et SanjayTandon


 
Dix hommes se rendaient à leur destination. Ils marchèrent toute la journée. Quand la nuit tomba, ils décidèrent de se reposer. L'un d'eux proposa, comptons-nous pour nous assurer que nous sommes tous présents, de crainte que l'un de nous soit perdu.

Alors l'un d'eux a compté toutes les têtes et dit: «Il n’y en a que neuf, l'un de nous est perdu! » Il appela les noms de tous ses compagnons. Ils étaient tous là. Mais le compte était encore neuf au lieu de dix. L'un d’entre eux reprit: «Vous asseyez-vous, laissez-moi compter. » Alors il compta aussi tous les membres du groupe et annonça: «En effet, nous sommes neuf; où est le dixième? Il semble que nous ayons perdu un membre de notre groupe. »

Un troisième décida de compter les membres et conclut qu'ils étaient neuf. Ils commencèrent à pleurer la perte de leur compagnon disparu.

Une personne qui passait leur demanda, « Quel est le problème, mes amis? » Ils répondirent, « Nous sommes partis à dix en voyage, mais maintenant nous ne sommes plus que neuf. L'un de nous est perdu. Nous ne savons que faire? »

Le passant dit: « Levez-vous tous et lorsque je taperai sur votre tête, vous vous assiérez.  Ils se levèrent tous. L'homme ôta son soulier et il frappa fort sur la tête du premier et compta: «Un! »

L'homme glapit comme un chiot blessé et s'assit. Puis il tapa son soulier sur la tête du deuxième homme et dit: «Deux! » Le deuxième homme s'écria: «Oooh! » Et s'assit lourdement, boum. « Trois », ... le troisième s’affaissa, soignant sa tête enflée. « Quatre », « cinq », « six », « sept », « huit », « neuf » et « dix! »

Les hommes étaient fous de joie ils avaient retrouvé leur dixième compagnon. Aucun d'entre eux ne s’était rendu compte que chacun de ceux qui avaient compté avait oublié de se compter. Ils avaient besoin d'un étranger pour leur faire comprendre qu’ils étaient dix et pas neuf.


Cette histoire peut être amusante pour les enfants. Mais elle renferme une signification très profonde. Pour ceux qui ont soif de connaissances, voici quelques éléments de réflexion –

Le voyage signifie le voyage de la vie. En le parcourant, l'homme se voit dans de nombreux rôles. Mais il n'est pas en paix, car il sent qu'il est incomplet. C'est alors qu'il a besoin de l'aide de Dieu ou d'un gourou. Le Gourou ne crée rien de nouveau en lui, il ne lui sert qu'à trouver ce qu'il a oublié. Il lui révèle que l'Âme (le Soi) est l'élément le plus important en lui. Quand l'homme le réalise il atteint la félicité!

 

ligne_roulante001.gif



Les chances et les malchances d’un villageois

 

Extrait de «Rayons du soleil pour le jeudi » par Prya et SanjayTandon


Un homme possédait un beau cheval qui était si rare que les empereurs lui avaient même demandé de le leurs vendre. Ils étaient prêts à payer quel qu’en soit le prix, mais il a refusé. Un matin, il constata que le cheval avait été volé. Par sympathie le village tout entier était rassemblé autour de sa maison. Ils disaient: « Quel dommage! Vous avez perdu votre cheval d’une valeur inestimable. Vous auriez pu en obtenir une fortune, si vous l’aviez vendu. Les gens vous en offraient tellement. Vous avez été têtu et stupide. Maintenant, le cheval est volé. »

Mais le vieil homme se mit à rire. Il répondit: «Vous dites tous des bêtises! Je peux seulement dire que le cheval n'est plus dans l'écurie. Laissons venir le futur et ensuite nous verrons. »

Un matin, quinze jours après, le cheval est revenu. Il n'était pas seul. Il avait ramené avec lui, de la forêt, une douzaine de chevaux sauvages. Le village tout entier était rassemblé autour de lui. Ils s’avouaient les uns les autres, «Le vieil homme avait raison! Son cheval est de retour et a ramené avec lui douze beaux chevaux. Maintenant il peut gagner tout l'argent qu'il veut.

Ils se dirigèrent vers l'homme et déclarèrent: «Désolé cher monsieur, nous ne comprenons pas l'avenir ou les voies de Dieu, mais vous êtes fort! Vous aviez prévu ce qui arriverait ! »

Le vieil homme reprit: «Allons donc! Tout ce que je sais maintenant, c'est que mon beau cheval est revenu avec douze chevaux. Ce qui se passera demain, personne ne le sait. »

Le lendemain il arriva que fils unique du vieil homme tomba en essayant de dresser un nouveau cheval. Ses deux jambes furent cassées. La cité entière rassemblée de nouveau déclarait, « On ne sait jamais. Vous aviez raison. Cela s'est avéré être une malédiction. Il aurait été préférable que le cheval ne revienne pas. Maintenant votre fils restera handicapé toute sa vie. »

Le vieil homme répondit encore: «Ne tirez pas de conclusion! Attendons et voyons ce qui se passera. Je sais seulement que mon fils s’est brisé les jambes. C'est tout. »

Quinze jours après, tous les jeunes hommes de la ville ont été enrôlés de force par le gouvernement parce que le pays allait à la guerre. Seul le fils de ce vieil homme, a été laissé, parce que ses jambes étaient fracturées et qu’il ne serait d'aucune utilité pour se battre à la guerre.

Tous ceux qui étaient réunis autour de lui déclarèrent : «Hélas! Nos fils sont partis! Au moins vous avez de votre fils avec vous. Il est handicapé, mais il est ici! Nos fils sont partis et l'ennemi est beaucoup plus fort. Ils vont tous être tués. Qui va s'occuper de nous dans nos vieux jours? Nous n'aurons personne. Mais vous au moins, vous aurez votre fils et peut-être qu'il sera guéri. »

Mais le vieil homme reprit: «Dites uniquement cela. Que vos fils ont été enrôlés par le gouvernement, et pas mon fils. Mais n’en tirez aucune conclusion. »

Constatez le fait! Rien n'est une malédiction ou une bénédiction. Considérez ce qui est arrivé. Ne l'interprétez pas. Soudainement, vous réaliserez que TOUT EST POUR UN BIEN.

ligne_roulante001.gif


LA PETITE FILLE ET LA FEE



Il y a une fable merveilleuse à propos d’une petite orpheline qui n’avait pas de famille ni personne pour l’aimer. Un jour où elle se sentait particulièrement triste et solitaire, elle traversait une prairie, lorsqu’elle remarqua un petit papillon inextricablement pris dans un buisson d’épineux.

Plus le papillon s’efforçait de se libérer, plus les épines transperçaient son corps fragile. La petite orpheline libéra doucement le papillon de sa prison. Au lieu de s’envoler, le petit papillon se transforma en une belle et bonne fée. La petite fille se frotta les yeux, toute incrédule.

« Pour ta merveilleuse bonté »’, annonça la bonne fée à la petite fille, « je t’accorderai un vœu »’. La petite fille réfléchit pendant un instant et puis répondit :  « Je veux être heureuse ! »’

La fée reprit : « Très bien ! », ensuite elle se pencha vers elle et lui murmura quelque chose à l’oreille. Puis la bonne fée disparut.

La petite fille grandissait et il n’y avait personne d’aussi heureux qu’elle dans le pays. Tout le monde lui demandait le secret de son bonheur. Elle se contentait de sourire et de répondre : « Le secret de mon bonheur, c’est que j’ai écouté une bonne fée, quand j’étais petite. »

Une fois qu’elle fut devenue très âgée, sur son lit de mort, tous les voisins se réunirent autour d’elle car ils craignaient que son fabuleux secret du bonheur ne périsse avec elle.

« Dites-le nous, s’il vous plaît », implorèrent-ils, « dites-nous ce que la bonne fée vous a dit. »

L’adorable vieille dame sourit simplement et répondit : « Elle m’a expliqué que chacun, peu importe son assurance apparente, peu importe son âge, sa richesse ou sa pauvreté, avait besoin de moi. Aussi, je fais autant de bien que je le puis, chaque fois que je le peux. »



Tiré de East and West Series, juin 2006

 

ligne_roulante001.gif


 
QUE L'AMOUR SOIT TON BOUCLIER!


Je veux te révéler le sens de cette vie.
Aimer et être Aimer.
Car ton Père Céleste est Amour.
Car ta Mère la terre est Amour.
Car le fils de l'homme est Amour.
C'est par l'Amour que les trois ne font qu'UN.
Tous ce qui existe à été conçu selon la loi de l'Amour qui est sagesse.
Le seul chemin qui mène au bonheur, est celui de l'Amour.
Aimer, c'est voir la divinité dans cet autre que tu aimes.
Qu'il voit cette divinité en toi est le signe de son Amour.
Car la divinité est Amour.
Faire la volonté Céleste, c'est donner cet Amour à tous les êtres.
Si tu sais voir la divinité partout où tes yeux se posent tu ne manqueras rien.
Si tu aimes quelqu'un, tu réponds à l'Amour Divin a travers celui que tu aimes.
Si tu t'aimes toi-même, tu deviendras parfait(e),
car tu sauras voir l'être divin qui est en toi et tu le manifesteras,
en purifiant chaque jour davantage ton corps, ton âme et ton esprit.
Alors la compassion jaillira de ton cœur.
Tu comprendras les peines de tous les êtres et tu pourras les aider.

QUE L'AMOUR SOIT TON BOUCLIER

Ne maudit pas la personne qui t'as fait du mal,
elle n'était pas encore éveillée à l'Amour.
  Sa véritable nature, qui est tournée vers le bien, ne s'est pas encore révélée             « PARDONNE-LUI ».
Afin qu'elle puisse comprendre le mal qu'elle t'a fait
et ainsi s'éveiller à la vie divine.
« Pardonner » c'est se libérer de toute rancune
et faire confiance à la Loi de la Justice Cosmique.
Si tu te libère de toute rancœur, cette justice se manifestera sous tes yeux
Si tu aimes, tu prends conscience de la force divine qui t'habite
et tu peux soulever les montagnes.
D'où que vienne l'Amour « RESPECTE-LE »,
car il est cette force qui t'est envoyée.
Quand tu dis « JE T'AIME » pense que
ce « JE » qui aime est la divinité en toi.
Quand on te dit « JE T'AIME » pense que
ce « JE » qui t'aime est la divinité de l'autre.
Ainsi tu n'auras plus jamais peur de l'Amour,
tu t'y plongeras et deviendras Amour.
Tous les êtres méritent ton Amour,
car c'est cette énergie divine que tu aimes en eux.
Ainsi dois-tu voir le bien dans chaque être que tu rencontres
et ce bien se manifestera,
ce sur quoi tu portes ton attention se développe toujours.
En toi-même comme en chacun, vois les qualités de l'Âme,
afin qu'elles puissent jaillir pour apporter au monde sa guérison.
Les défauts, ne constituent que l'enveloppe,
l'apparence extérieure de l'être humain, non son essence.
Seul l'Amour permet de pénétrer cette écorce de la personnalité
et de découvrir les richesses cachés de l'Âme.
Si tu veux recevoir l'Amour de tous,
Aime la perfection latente en chacun,
ainsi tu aideras chaque Âme à se réaliser.
L'Amour est ta seule richesse inaltérable.
Qu'il soit dans ton regard,
afin que chaque chose te montre sa réalité intérieure.

QUE L'AMOUR SOIT TON BOUCLIER

Aimer c'est devenir « UN » avec l'être que tu aimes,
et non pas devenir un objet pour lui,
ni le considérer comme un objet pour toi.
Devenir « UN » avec la personne que tu aimes supprime le rapport de force,
et permet de vivre dans la vibration de l'Amour réalisé.
Elle seule peut apporter ton épanouissement.
En elle, la soif et la faim n'existe plus,
et le rapport de force se limite
au jeu qui pousse les corps l'un vers l'autre.
Il ne déborde plus dans la vie affective ou sociale.
Et la guerre des sexes qui est à la racine de toutes les guerres DISPARAIT.
Toutes les formes de guerres ne sont que le reflet de cette mésentente
entre le mâle et la femelle en chaque être humain.
Mésentente entre le conscient et le subconscient,
entre l'esprit et l'âme, entre tes pensées et tes sentiments.
Unis tes pensées et tes sentiments autour de la voie de l'Amour,
afin de rétablir la paix à l'intérieur de toi-même.
L'Homme et la Femme, en toi seront réconciliés, ils ne feront plus qu'un, tu verras alors s'accomplir le souhait de ton cœur.
A ce moment-là tu reconnaîtras l'être qui aura fait le même travail que toi. Pour permettre de rétablir la paix en lui comme dans le monde,
Alors seulement tu pourras devenir « UN » avec lui.
Quand deux âmes ne font qu' « UN »,
elles se comprennent d'un seul regard,
gestes et paroles deviennent inutiles pour elles.
Souviens-toi toujours de ceci,
ce que tu établis à l'intérieur de toi-même se matérialise à l'extérieur.
Le monde des causes est en toi, installe en toi l'Amour,
marie ton corps à ton esprit.

QUE L'AMOUR SOIT TON BOUCLIER

Ne te demande pas et ne demande pas si on t'aime.
Douter de l'Amour que l'on te porte c'est douter de la force de vie elle-même, c'est aussi absurde que de douter du lever du jour après chaque nuit.
L'Amour te protège en toute circonstance
alors ne crains jamais de trop Aimer.
Le monde à besoin de ton Amour et l'on n’aime jamais trop.
Chaque graine d'Amour que tu sèmes, te reviendras multipliée.
Laisse la liberté à la personne que tu aimes.
Apprends à aimer, comme aime le soleil,
il répand sa chaleur sur tous sans distinction,
il n'attend rien en retour et nul ne peut l'éteindre.
Transforme en Amour la jalousie qui, comme le doute,
détruit l'Amour ou manifeste aussi ce que l'on craint.
Car le doute de manière égale au désir
a le pouvoir de création dans ton imagination.
Le véritable Amour bannit le doute.
Il ne peut que grandir, il apporte la santé et l'abondance,
la connaissance et la paix, nul ne peut l'offenser.
L'Amour fait acquérir les qualités en l'élu de ton cœur,
ainsi tu les manifesteras toi-même,
et tu l'aideras à dissoudre ses défauts.
Le diable mourra de ton indifférence.
L'Amour ne se venge jamais.
Trouve en lui la force d'Aimer, le divin caché dans ton ennemi,
il se transformera sous tes yeux, en Ami.
Au lieu de descendre à son niveau,
en cherchant à te venger du mal qu'il t'a fait,
tu l'aideras à monter vers la lumière qui brille en toi.
L'Amour est miséricorde.
Si la pensée de quelqu'un demeure en toi,
tu sauras que tu es aimé(e) de celui-là.
L'Amour est confiance absolue.
Ton Amour n'est pas vrai si tu admets que l'être aimé peut te faire du tort.

QUE L'AMOUR SOIT TON BOUCLIER

L'Amour est, patience et don de soi.
Il faut entendre la musique de l'Univers, si tu t'y opposes, tu souffriras.
Laisse-le couler en toi, il est vie éternelle.
Le seul but du travail de régénération,
est de te transformer, en canal parfait de l'Amour.
Le corps grossier deviendra corps divin.
Afin de te révéler les degrés supérieurs de l'Amour,
où toute contradiction s'évanouit.
L'Amour s'apprend.
Commence par Aimer de ton mieux,
une personne que tu entoureras de tes plus belles pensées,
puis étends cet Amour peu à peu aux autres,
sans cesser d'Aimer la première.
Ainsi tu deviendras «Un » avec toute l'humanité,
et tu auras réalisé ta mission sur cette terre.
Que ton Amour s'étende à tout ce qui vit, à tout ce qui t'entoure.
La vérité se dévoile devant l'Homme de l'Amour.
L'Amour est nourriture pour ton Âme,
si tu cesses de t'en alimenter, tu perdras la Vie.
L'Amour divin est force magique qui accomplit tous les miracles.
Lui seul peut te laver, te libérer de tes chaînes.
Ne cherche pas ailleurs la Pierre Philosophale des Alchimistes.
L'Amour est ta baguette magique, il rend le mal impuissant,
il établit le règne du bonheur, il apporte avec lui, tout les biens.
La Vie, la Santé, la Beauté, la Réussite, il te les donnera.
Aime d'abord et tu seras Aimé,
et l'Amour te couvrira de ses bénédictions.
Tu apporteras la joie autour de toi.
Tu donneras et recevras la Vie en abondance.
Près de toi, les malades guériront.
L'Amour est la science de toutes les sciences.
L'intelligence sans Amour n'est que sottise.

QUE L'AMOUR SOIT TON BOUCLIER

Dès que tu aimeras, le sens de l'Amour te sera révélé.
L'Amour est l'eau qui arrose le jardin de ta vie et lui donne fleurs et fruits. Accepte-le pour que tes œuvres soient grandes
et puissent contribuer à l'évolution de l'Homme.
L'Amour est Harmonie et Liberté.
Jette tes faiblesses à son feu, elles se transforment en forces.
Seule la pureté qui est perfection permet à l'Amour de demeurer.
Si tu veux rester pur dans tes pensées, dans tes sentiments
et dans tes actes, tu t'opposeras au grand courant contraire
et cela risque de te faire souffrir.
Mais sache que cette souffrance n'est qu'un prélude à l'Amour
A ce moment-là, garde en ton cœur la reconnaissance
pour chaque petite joie que tu reçois au long des jours.
Ainsi tu prépareras ton organisme à supporter les gigantesques vibrations
de l'Amour divin qui ouvrira tes sept étoiles.
Seul ce qui a été accomplit avec Amour demeurera.
Car ton Père Céleste est Amour.
Car ta Mère la Terre est Amour.
Car le Fils de l'Homme est Amour.
C'est par l'Amour que les trois ne font qu'UN.


QUE L'AMOUR SOIT TON BOUCLIER

 ligne_2_018.gif

 

 

 

 

 


Date de création : 27/11/2012 @ 17:31
Dernière modification : 28/11/2012 @ 11:36
Catégorie : C.R.I.-E.V.H.
Page lue 3179 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Pensée du jour
 
  ycoeur17.gif
L’envie est la plus grande et unique cause de la misère dans le monde d’aujourd’hui. Lorsqu’une personne est heureuse et satisfaite, les autres l’envient et s’efforcent de ruiner sa paix mentale. Lorsque quelqu’un occupe une position élevée, la méchanceté s’élève chez les autres qui inventent des calomnies afin de ternir sa réputation. Ainsi va le monde. Telle est la tragédie de l’ignorance et de l’égoïsme. Ils forcent l’homme à prendre le mauvais chemin et à souffrir de calamités. Prenez le droit chemin ; soyez heureux et rendez les autres heureux. Alors votre nom perdurera même après la désintégration de votre corps.
ycoeur17.gif  
 
Mode d'emploi

Pour visionner les diaporamas que vous trouvez dans la boîte ci-dessous, vous devez avoir la visionneuse Microsoft Power Point que vous trouverez sous la rubrique téléchargement. Cliquez sur le diaporama de votre choix. Lorsque la page sera ouverte, cliquez sur le bouton droit de la souris pour sélectionner le plein écran (ou pour mettre fin au diaporama). Pour télécharger les diaporamas faites un clic droit sur le titre et :enregistrer sous.

Les diaporamas
Éphéméride
Vendredi
15
Décembre 2017

Bonne fête à toutes les
Ninon


C'était aussi un 15 Décembre
1939

Première à Hollywood du film Autant en emporte le vent.


Né(e) un 15 Décembre 1404
Gille de Rais

Vous venez de

En ligne


Canada Canada : 3
Italy Italy : 9
United Kingdom United Kingdom : 14
United States United States : 1

Visiteurs/pays cette année

2
Algeria Algeria 1
Australia Australia 19
Austria Austria 15
Azerbaijan Azerbaijan 1
Belgium Belgium 20
Brazil Brazil 12
Canada Canada 4353
China China 7
Congo Congo 1
Costa Rica Costa Rica 1
Czech Republic Czech Republic 3
Denmark Denmark 15
Dominican Republic Dominican Republic 1
Egypt Egypt 3
Estonia Estonia 1
Europe Europe 1
Finland Finland 1
France France 2692
French Polynesia French Polynesia 1
Germany Germany 647
Greece Greece 7
Guinea Guinea 10
Haiti Haiti 6
Hong Kong Hong Kong 1
Hungary Hungary 9
India India 3
Indonesia Indonesia 2
Ireland Ireland 2
Israel Israel 7
Italy Italy 27302
Japan Japan 14
Kazakhstan Kazakhstan 1
Korea Korea 2
Kuwait Kuwait 81
Lebanon Lebanon 2
Luxembourg Luxembourg 4
Malaysia Malaysia 1
Mali Mali 4
Marocco Marocco 1
Mexico Mexico 4
Netherlands Netherlands 71
New Zealand New Zealand 1
Norway Norway 47
Pakistan Pakistan 1
Philippines Philippines 1
Poland Poland 31
Portugal Portugal 2
Romania Romania 17
Russia Russia 256
Rwanda Rwanda 1
Saint Kitts and Nevis Saint Kitts and Nevis 1
Slovak Republic Slovak Republic 10
South Africa South Africa 4
Spain Spain 13
Sweden Sweden 45
Switzerland Switzerland 52
Taiwan Taiwan 8
Thailand Thailand 1
Turkey Turkey 1
Ukraine Ukraine 14
United Arab Emirates United Arab Emirates 6
United Kingdom United Kingdom 49070
United Kingdom United Kingdom 73514
United States United States 4327
United States United States 6119
ivory coast ivory coast 3

Vous venez de :

^ Haut ^