Texte à méditer :  

Tout comme un arbre gigantesque émerge d'une petite graine, l'Univers entier est né de l'Amour
    


La bouée de sauvetage

Fermer Bouée de sauvetage

Fermer C.R.I.-E.V.H.

Fermer Pédagogie

Fermer Livres

Valeurs humaines

Fermer La vérité

Fermer L'action juste

Fermer L'amour

Fermer La paix

Fermer La Non-Violence

E. V. H.
Le cercle d\'étude

Les pensées du jour

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
163 Abonnés
Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 54 membres


Connectés :

( personne )
Recherche




L'Amour - 03- Pardon

 

 

Le Pardon

 


Objectif:


Comprendre que : quelle que soit l’offense, tant que j’ai de la rancune, je reste lié à cette personne, si je lui pardonne je la laisse aller et je me libère moi-même.


Assise silencieuse : :(matériel : une bougie)


Asseyez-vous confortablement, le dos bien droit, les mains posées sur les cuisses comme des petites coupelles et maintenant -- vous faîtes la respiration en trois temps comme vous avez l’habitude de le faire. Vous inspirez – une pause – vous expirez et vous recommencez, -- en faisant cela vous sentez le calme, -- la paix se répandre dans tout votre corps

Progressivement tous les muscles de votre corps, -- de vos bras et vos jambes se relâchent, se détendent.

Tout en continuant de respirer, -- vous regardez fixement la flamme de la bougie, -- maintenant vous fermez les yeux et – derrière vos paupières vous imaginez, vous pensez à cette flamme qui se trouve là -- entre vos deux yeux, cette flamme --c’est une lumière d’Amour -- qui progressivement entre dans votre tête-- elle éclaire vos yeux, qui maintenant ne verront plus que le bien, puis -- vos oreilles, qui n’entendront plus que le bien, -- votre bouche, qui ne mangera plus, que ce qui est bon pour vous -- et votre langue, qui ne dira plus que du bien.

La lumière descend et éclaire maintenant votre gorge -- puis votre poitrine, votre cœur, -- votre ventre.
Cette lumière d’Amour descend dans vos bras et vos mains --qui ne feront plus que ce qui est bien. -- Elle arrive maintenant dans vos jambes et vos pieds -- qui vous porteront vers ce qui est bien.—

Votre corps est entièrement illuminé par cette lumière d’Amour. – Progressivement -- elle rayonne autour de vous et la lumière d‘Amour entoure maintenant vos parents, --vos frères et sœurs, -- toute votre famille, -- vos amis, --et même vos ennemis, ceux que vous avez encore du mal à aimer, -- les peuples du monde entier, -- tous les animaux, -- toutes les plantes, les fleurs, les arbres – et que tous les êtres de par le monde, qui souffrent soient soulagés. --

Sentez que,-- plus le rayonnement de la lumière d’Amour augmente autour de vous, -- plus le courant d’Amour, qui traverse votre cœur devient fort, -- sentez bien cela.--

Pour pouvoir bien aimer les autres -- il faut d’abord bien s’aimer soi-même, pour cela -- mettez les bras autour de vous et dîtes-vous : « comme je m’aime ! » ressentez bien cela et sentez-vous libre. — --

-- Lorsque j’aurai compté, vous ouvrirez les yeux, vous ferez un sourire à chaque personne qui vous entoure et vous lui direz : « Sois Bienvenue, aujourd’hui nous sommes le (dire la date). »
--1-2-3


Citation :


Pardonner c’est se libérer de toutes nos rancunes.

Pardonner est une action plus noble et plus rare que celle de se venger. [William Shakespeare]

Le pardon, quel repos ! [Victor Hugo] Extrait de L'Art d'être grand-père

Partagez vos réflexions au sujet de ces citations.


Histoire :

Philippe

Il était une fois un petit garçon nommé Philippe, c’était un gentil garçon qui travaillait bien à l’école, il avait beaucoup de camarades car il était souriant et serviable.

Il vivait entouré de l’amour de ses grands parents, il était heureux mais au fond de son cœur, il y avait comme un grand vide car la présence de sa Maman, de son Papa, d’Éric son grand frère, de son Oncle, de sa Tante et de sa cousine Cathy lui manquait. Ils étaient tous morts dans un accident de car, au cours d’un voyage qu’ils faisaient au Maroc. Philippe étant encore bébé était resté avec ses grands parents. Il aimait beaucoup lorsque sa Mamie lui disait en l’embrassant: « Tu es ma petite lumière. »

Pour les grands parents aussi cette perte était dure mais cela ne les empêchait pas d’être accueillant et d’aiderleur voisinage lorsque c’était nécessaire.

Au moment des fêtes, tandis que ses camarades se retrouvaient joyeusement dans des réunions de famille, Philippe se sentait seul et le grand vide du fond de son cœur se remplissait de colère et de rancune contre le Maroc et tous ses habitants.

Un jour à l’école leur maître leur présenta un nouvel élève Farid, Philippe accueillant comme à son habitude se proposa pour aider Farid.

Peu à peu les deux enfants devenaient des amis ; mais un jour Philippe apprit dans la conversation que la famille de Farid était d’origine marocaine. Progressivement la rancune et la colère revenaient dans le cœur de Philippe, il se disait : peut-être est-ce un membre de sa famille qui est responsable de l’accident ? Un soir à la sortie de l’école il lui dit : « Puisque tu es Marocain, demain devant toute la classe demande-moi pardon pour avoir provoqué la mort de mes parents sinon je ne te parlerai plus jamais. »

En arrivant chez lui il raconta à sa Mamie ce qu’il avait dit à Farid.
Sa Mamie lui répondit : « Attention Philippe, en admettant que Farid te demande pardon pour quelque chose dont il n’est pas responsable, il faut que toi, de ton côté, tu sois sûr de pouvoir retirer toute la colère et la rancune qui sont dans ton cœur, afin de pardonner réellement. Sinon tu n’as pas le droit d’exiger cela. Alors réfléchis bien. »

De son côté, une fois rentré Farid parla à ses parents de ce qui s’était passé.
Son Père lui dit : « C’est vrai nous ne sommes pas responsable de ce qui est arrivé à la famille de Philippe mais il faut comprendre sa souffrance. Il doit se sentir bien seul lorsqu’il y a des réunions de famille, si tu veux tu peux lui proposer de venir à la maison avec ses grands parents lorsqu’il y a des fêtes, cela ne comblera pas le vide mais cela adoucira sa peine. »

Le lendemain matin à l’école Farid se dirigea vers Philippe qui lui dit : « Non Farid ne me dis rien, j’ai réfléchi, je n’ai pas le droit d’exiger que tu me demandes pardon parce que je ne suis pas encore prêt à abandonner ma rancune, j’ai encore besoin de temps. »

Farid lui répondit : « Je crois qu’à ta place j’aurais aussi de la rancune. Si tu le veux, mes parents te proposent de venir avec tes grands parents passer les fêtes avec nous, ce sera un peu comme si tu étais le frère que je n’ai pas. »

Grâce à l’amitié de Farid et de sa famille progressivement la rancune et la colère de Philippe se sont atténuées puis, un soir il confia à sa Mamie : « Papa et Maman me manquent toujours mais la colère et la rancune sont parties. Depuis que je suis capable de pardonner au responsable de l’accident, je me sens comme libéré et en paix. »

Sa Mamie lui répondit en l’embrassant tendrement : « Je suis fière de ma petite Lumière. »


Questions :
1) Quel titre donneriez-vous à cette histoire ?
2) Pourquoi Philippe ressentait-il un grand vide au fond de son cœur ?
3) Pourquoi Philippe voulait-il que Farid lui demande pardon ?
4) Quel conseil lui donna sa Mamie ?
5) Que décida Philippe ?
6) Que répondit Farid ?
7) Comment se sentait Philippe lorsqu’il fut capable de pardonner ?
8) Est-ce que cette histoire vous rappelle un évènement de votre vie ?
9) Qu’avez-vous ressenti en écoutant cette histoire ?


Chant :

L’Amour

L’Amour plus on en donne, plus il y en a ;
L’Amour plus il est partagé, plus il y a de joie.
L’Amour qui brille en nous, illumine le monde.
Tra la la la laire, tra la la la la


L’Amour pour tout le monde, tous sont les Bienvenus.
Tra la la la laire, tra la la la la


L’Amour en moi me donne la Compassion,
Pour aider à soulager la souffrance.
Tra la la la laire, tra la la la la

 

L’Amour pour tout le monde, tous sont les Bienvenus.
Tra la la la laire, tra la la la la


L’Amour me donne la force de pardonner,
Et le pardon me rend libre et léger.
Tra la la la laire, tra la la la la

 

L’Amour pour tout le monde, tous sont les Bienvenus.
Tra la la la laire, tra la la la la


Activité de groupe :


Les enfants écrivent une saynète de l’histoire qu’ils pourrons jouer lors d’un spectacle.


Date de création : 04/12/2006 @ 17:38
Dernière modification : 21/11/2016 @ 23:59
Catégorie : L'Amour
Page lue 5138 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Pensée du jour
 
  ycoeur17.gif
La nature qui vous entoure est la parure de Dieu. Elle est une preuve continuelle de Sa beauté, de Sa bonté, de Sa sagesse et de Sa puissance. Mais on dirait que l'art de Le percevoir vous est étranger, et que vous préférez fermer les yeux et vivre dans l'obscurité. Toutes les radios du monde diffusent continuellement de la musique dont les ondes vous entourent en permanence sans pour autant vous assourdir. Pour entendre de la musique, il vous faut une radio réglée sur une bonne fréquence ! Si vous ne réglez pas correctement votre radio, vous obtiendrez du bruit et non de la musique ou des infos ! De même, le Divin est partout autour de vous, au-dessus et au-dessous de vous, à côté de vous, auprès comme au loin de vous. Pour Le reconnaître vous n'avez pas besoin de machine, mais d'un mantra (formule sacrée). La méditation vous permet de capter la bonne station, l'amour est la mise au point, et la jolie musique qui vous parvient et vous réjouit le cœur est la prise de conscience de Sa présence
 
ycoeur17.gif
 

 

Mode d'emploi

Pour visionner les diaporamas que vous trouvez dans la boîte ci-dessous, vous devez avoir la visionneuse Microsoft Power Point que vous trouverez sous la rubrique téléchargement. Cliquez sur le diaporama de votre choix. Lorsque la page sera ouverte, cliquez sur le bouton droit de la souris pour sélectionner le plein écran (ou pour mettre fin au diaporama). Pour télécharger les diaporamas faites un clic droit sur le titre et :enregistrer sous.

Les diaporamas
Éphéméride
Mercredi
16
Janvier 2019

Bonne fête à tous les :
Marcel


C'était aussi un 16 Janvier
1976

Pénurie de pommes de terre et début de panique en Belgique.


Né(e) un 16 Janvier 1941
Richarg Bohringer

Vous venez de

En ligne


United States United States : 33

Visiteurs/pays cette année

Belgium Belgium 1
Bulgaria Bulgaria 2
Canada Canada 6
China China 1
Czech Republic Czech Republic 1
France France 28
Germany Germany 23
Haiti Haiti 3
Italy Italy 3
Japan Japan 1
Laos Laos 1
Luxembourg Luxembourg 3
Netherlands Netherlands 14
Norway Norway 1
Romania Romania 2
Russia Russia 6
Slovenia Slovenia 1
Spain Spain 1
Switzerland Switzerland 11
Ukraine Ukraine 2
United Kingdom United Kingdom 51
United States United States 3740

Vous venez de :

^ Haut ^