Texte à méditer :  
Avant tout, exprimez de la gratitude à vos parents en les aimant et en les respectant. 
  

La bouée de sauvetage

Fermer Bouée de sauvetage

Fermer C.R.I.-E.V.H.

Fermer Pédagogie

Fermer Livres

Valeurs humaines

Fermer La vérité

Fermer L'action juste

Fermer L'amour

Fermer La paix

Fermer La Non-Violence

E. V. H.
Le cercle d\'étude

Les pensées du jour

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
163 Abonnés
Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 54 membres


Connectés :

( personne )
Recherche




C.R.I.-E.V.H. - n°16 2014 1° partie

 

CRI n°16  2014

1ière  partie 

 

ligne_2_018.gif

 

La maladie de l’illusion
 
Un homme soufrait tout le temps d’une maladie ou d’une autre. Il ne dormait pas la nuit en raison de cette maladie. Tous les médecins qu’il consultait ne trouvaient pas la cause de cette maladie.
 
Un jour, il appela son voisin et lui dit : « Monsieur, vous êtes la cause de ma maladie ! » Pauvre voisin ! Il ne comprenait rien à ce que disait cet homme.
 
Alors l’homme malade lui dit : «  Il y a une poule dans votre maison. Cette poule caquette toute la nuit. A cause de cela, je ne peux pas dormir de la nuit. Ma santé s’est détériorée parce que je suis incapable de dormir. Je vous supplie d’empêcher cette poule de caqueter et de m’aider à recouvrer la santé. »
 
Alors le voisin lui répondit : « Monsieur, ma famille demeure avec moi dans la maison où se trouve cette poule et nous dormons tous très bien. En outre, cette poule ne caquette pas toute la nuit. En fait, c’est seulement de bonne heure le matin qu’elle caquette. »
 
L’homme malade répondit : « Ce que vous dites est peut-être vrai. Mais, dès que je me couche, je me demande quand cette poule va commencer à caqueter. Je ne pense qu’à cela et je ne dors même pas un instant à cause de cette inquiétude constante. » 
 
Que devons-nous apprendre de cette histoire ? Ce que nous devons en retenir, c’est que nous sommes tous victimes d’une illusion ou d’une autre. Cette illusion provoque la peur en nous et cette peur nous rend faible et malade. L’illusion est la cause de la chute de l’homme. 
 
 
ligne_roulante001.gif
 
 
HISTOIRE DE VRAIS AMIS 
 
 
Billy Peck était un canard de ferme dont le rêve était d’être funambule. Chaque jour, il passait des heures dehors à s’exercer sur la corde raide, encouragé par son ami sincère, Artie Quack. 
 
Artie était un canard plus âgé, qui avait pratiqué cet art depuis sa jeunesse. Tous les deux y étaient un peu maladroits ; mais ils ne s’étaient jamais laissés découragés pour autant. Ils continuèrent à s’exercer, avec l’espoir qu’un jour ils sauraient se distinguer. 
 
Un jour, un bélier arriva à la ferme. Voyant l’entraînement des canards, il s’approcha et commença à leur faire des éloges. Il dit qu’ils étaient très bons et paria qu’ils pourraient traverser n’importe quelle distance sur leur corde. Cela stimula la confiance de Billy, malgré la remarque d’Artie soulignant qu’il n’avait observé aucun réel progrès. 
 
Quelques jours plus tard, Billy se trouva avec le bélier, regardant une fosse profonde. Le bélier dit à Billy que le seul moyen de prouver au monde son talent pour le funambulisme serait de traverser une fosse comme celle qui était en face d’eux. L’ouverture de la fosse était beaucoup plus large que la distance jamais parcourue sur une corde raide par Billy. 
 
Artie essaya de dissuader son ami. Il voulait qu’il réalise qu’il n’était pas encore un grand funambule. Le bélier désapprouva, leur assurant que Billy Peck était le meilleur funambule de toute la région et qu’Artie Quack était simplement jaloux. 
 
Le compliment aveugla le canard de ferme. Il déclara avec arrogance qu’il ferait ses preuves et traverserait la fosse sur une corde raide. Artie s’éloigna écœuré, refusant de faire partie de la mésaventure. La corde fut attachée, et Billy se prépara. 
 
Il avait à peine traversé la moitié qu’il devint nerveux et sa patte commença à trembler. Il réalisa également que son ami n’était plus là pour l’encourager à continuer. 
 
Au cours des quelques pas suivants, Billy perdit l’équilibre, tomba dans la fosse et se cassa la patte. Alors que le pauvre canard grimaçait de douleur, le bélier s’approcha de lui et promit de lui envoyer la corde pour le hisser. Mais, en retour, le bélier demanda à Billy de récolter les baies juteuses qui se trouvaient sur les buissons dans la fosse. 
 
Billy réalisa soudain combien il avait été stupide de croire aux compliments du bélier égoïste. Cependant, Billy ne pouvait pas remuer d’un centimètre. Quand le bélier vit que le stupide canard ne lui serait d’aucune utilité, il s’éclipsa en silence. 
 
Billy réalisa que son vieil ami lui avait dit la vérité depuis le début. Il vit que cela n’avait pas dû être facile pour Artie de lui dire qu’il n’était pas un bon funambule, et Billy était reconnaissant d’avoir un ami si bon qui lui disait toujours la vérité…
 
Et Artie était réellement un véritable ami, parce que, sachant ce qui allait se passer, il était allé directement chercher un groupe de canards sauvages – de vieux amis à lui. Ces canards sauvages volaient beaucoup mieux que ces pauvres canards de ferme et Artie prépara une opération de sauvetage avec eux. 
 
Billy demanda à Artie de lui pardonner, et Artie le fit avec joie. Billy se sentit insensé d’avoir été trompé par le bélier rusé, mais tout de même chanceux, car il avait été aidé par ses nouveaux amis canards. Ils s’organisèrent pour récolter toutes les merveilleuses baies, les emportèrent à la ferme et eurent une grande fête entre vrais amis. 
 
Les vrais amis nous diront toujours la vérité, même s’il s’agit de quelque-chose que nous n’aurons pas plaisir à entendre. Ceux qui nous font de faux compliments ne méritent pas que l’on croie en eux. 
 
 
ligne_roulante001.gif
 
 
 
L’amour maternel
 
Un jeune homme allait postuler pour un poste de cadre dans une grande société. Il passa avec succès le premier entretien et devait maintenant rencontrer le directeur pour l’entretien final. Le directeur découvrit par le biais de son CV que le jeune homme avait un excellent parcours universitaire.
 
 Il demanda : « Avez-vous obtenu des bourses à l’école ? ».
 Le jeune homme répondit : « Non. »
 
« Est-ce votre père qui a payé les frais de scolarité ?
-  Mon père mourut quand j’avais un an, c’est ma mère qui a payé mes frais de scolarité », répondit-il.
 
 « Où travaillait votre mère ? 
- Ma mère travaillait au lavage de vêtements ».
 
Le directeur demanda au jeune homme de montrer ses mains. Le jeune lui montra deux mains douces et parfaites. 
« Auparavant, n’avez-vous jamais aidé votre mère à laver les vêtements ?
 
- Jamais, ma mère  voulait toujours que j’étudie et lise davantage de livres. Par ailleurs, ma mère lave les vêtements plus vite que moi. »
Le directeur répondit : « En rentrant chez vous aujourd’hui, allez laver les mains de votre mère et revenez me voir demain matin. » 
 
Le jeune homme sentit que ses chances de décrocher l’emploi étaient grandes. Quand il rentra chez lui, il demanda à sa mère de le laisser lui laver les mains. Sa mère éprouva des sentiments étranges, heureux mais mitigés, elle présenta ses mains à son fils. 
 
Le jeune homme lava lentement les mains de sa mère. Ses larmes coulèrent en faisant cela. Pour la première fois, il remarqua à quel point  les mains de sa mère étaient ridées et meurtries. Certaines meurtrissures étaient si douloureuses que sa mère grimaça quand il les toucha.
 
C’étaient la première fois que le jeune homme réalisait que c’était ces deux mains qui lavaient tous les jours les vêtements pour lui permettre de payer les frais de scolarité. Les meurtrissures des mains de sa mère étaient le prix à payer pour son éducation, ses activités scolaires et son avenir. Après avoir nettoyé les mains de sa mère, le jeune homme lava tranquillement le reste des vêtements. Cette nuit-là, mère et fils parlèrent très longtemps. 
 
Le lendemain matin, le jeune homme alla dans le bureau du directeur. Celui-ci remarqua les larmes dans les yeux du jeune homme quand il demanda : « Pouvez-vous me dire ce que vous avez fait et appris hier chez vous ? »
 
Le jeune homme répondit : « J’ai nettoyé les mains de ma mère et j’ai aussi fini de laver le reste des vêtements. Maintenant, je sais ce qu’est la reconnaissance. Sans ma mère, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui. Parce que j’ai aidé ma mère, je me rends compte seulement maintenant  combien il est difficile et ardu d’obtenir quelque chose par ses propres moyens. Et j’ai appris à apprécier l’importance et la valeur de l’aide à sa famille. »
 
Le directeur dit : « Voilà ce que je recherche chez un cadre. Je veux recruter une personne qui sache apprécier l’aide d’autrui, une personne qui connaisse les souffrances des autres pour que les choses soient faites et une personne pour laquelle l’argent ne sera pas le seul but dans la vie. Vous êtes embauché. »
 
 
ligne_roulante001.gif
 
 
L'arbre à souhaits 
  
Un voyageur très fatigué s'assit à l'ombre d'un arbre sans se douter qu'il venait de trouver un arbre magique, "l'Arbre à Réaliser des Souhaits".
 
Assis sur la terre dure, il pensa qu'il serait bien agréable de se retrouver dans un lit moelleux. Aussitôt, ce lit apparut à côté de lui.
 
Étonné, l'homme s'y installa en disant que le comble du bonheur serait atteint si une jeune fille venait masser ses jambes percluses. La jeune fille apparut et le massa très agréablement.
 
"J'ai faim, se dit l'homme, et manger en ce moment serait à coup sûr un délice." Une table surgit, chargée de nourritures succulentes. 
 
L'homme se régala. Il mangea et il but. La tête lui tournait un peu. Ses paupières, sous l'action du vin et de la fatigue, s'abaissaient. Il se laissa aller de tout son long sur le lit, en pensant encore aux merveilleux évènements de cette journée extraordinaire.
 
"Je vais dormir une heure ou deux, se dit-il. Le pire serait qu'un tigre passe par ici pendant que je dors."
Un tigre surgit aussitôt et le dévora.
 
Vous avez en vous un Arbre à souhait qui attend vos ordres.
Mais attention, il peut aussi réaliser vos pensées négatives et vos peurs. 
En tout cas, il peut être parasité par elles et se bloquer. 
C'est le mécanisme des soucis, alors ne vous laisez pas piéger.
 
 
ligne_roulante001.gif
 
 
Il est décédé
 
Un jour, tous les employés arrivèrent au bureau et virent un avis important sur la porte sur lequel il était inscrit :
« La personne qui a entravé votre essor dans la société est morte hier. Nous vous invitons à vous joindre aux funérailles dans la pièce qui a été aménagée dans la salle de sport. 
 
La mort d’un de leurs collègues les attrista d’abord mais, au bout d’un moment, ils se mirent à être curieux de savoir qui était cet homme qui entravait l’essor de ses collègues et de la société elle-même.
 
Plus le nombre des personnels rejoignant le cercueil augmentaient, plus l’excitation s’intensifiait. Chacun pensait : Qui est cet individu qui entravait mon essor ? Eh bien, au moins, il est mort !!
 
Les employés ravis se rapprochèrent du cercueil, un par un, et, lorsqu’ils regardèrent à l’intérieur de ce dernier, ils restèrent soudain sans voix. Ils se tenaient debout près du cercueil, choqués et en silence, comme si la partie la plus profonde de leur âme était touchée. Il y avait un miroir à l’intérieur du cercueil.
 
Quiconque regardait à l’intérieur du cercueil pouvait se voir. Il y avait aussi une indication à côté du miroir qui disait : 
« Il n’y a qu’une personne capable de poser des limites à votre essor. C’est vous-même.
Vous êtes la seule personne pouvant révolutionner votre vie. Vous êtes la seule personne pouvant influencer votre bonheur, votre réalisation et votre succès. Vous êtes la seule personne capable de vous aider.
Votre vie ne change pas quand votre patron change, quand vos amis changent, quand votre partenaire change, quand votre société change.
 
Votre vie change quand vous changez, quand vous allez dépasser les croyances qui vous limitent, quand vous réalisez que vous seul êtes responsable de votre vie. La relation la plus importante que vous pouvez avoir est celle que vous avez avec vous-même. 
 
Examinez-vous, observez-vous. N’ayez pas peur des difficultés, des impossibilités et des pertes. Soyez un gagnant, construisez-vous et construisez votre réalité. C’est la manière avec laquelle vous faites face à la vie qui fait la différence. »
 
 
 ligne_2_018.gif

Date de création : 05/10/2014 @ 19:08
Dernière modification : 05/10/2014 @ 19:08
Catégorie : C.R.I.-E.V.H.
Page lue 3143 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Pensée du jour
 
  ycoeur17.gif
Aujourd’hui, l’homme se comporte avec encore moins de gratitude que ne manifestent les animaux et les oiseaux. Il est ingrat envers ses parents, ses enseignants, la société. Il fait étalage de son adhésion à la Vérité, à l’Action juste, à la Paix, à l’Amour et à la Non-violence (les cinq Valeurs Humaines), mais il ne pratique aucune d’elles. Tout ceci est causé par son égoïsme intense et sa préoccupation au sujet de ses propres affaires et ses propres intérêts.
ycoeur17.gif  
 
Mode d'emploi

Pour visionner les diaporamas que vous trouvez dans la boîte ci-dessous, vous devez avoir la visionneuse Microsoft Power Point que vous trouverez sous la rubrique téléchargement. Cliquez sur le diaporama de votre choix. Lorsque la page sera ouverte, cliquez sur le bouton droit de la souris pour sélectionner le plein écran (ou pour mettre fin au diaporama). Pour télécharger les diaporamas faites un clic droit sur le titre et :enregistrer sous.

Les diaporamas
Éphéméride
Lundi
11
Décembre 2017

Bonne fête à tous les :
Daniel


C'était aussi un 11 Décembre
1941

L'Allemagne et l'Italie déclarent la guerre aux Etats-Unis.


Né(e) un 11 Décembre 1803
Hector Berlioz

Vous venez de

En ligne


Canada Canada : 3
Italy Italy : 10
United Kingdom United Kingdom : 16
United States United States : 1

Visiteurs/pays cette année

1
Algeria Algeria 1
Australia Australia 19
Austria Austria 14
Azerbaijan Azerbaijan 1
Belgium Belgium 20
Brazil Brazil 12
Canada Canada 4282
China China 7
Congo Congo 1
Costa Rica Costa Rica 1
Czech Republic Czech Republic 3
Denmark Denmark 15
Dominican Republic Dominican Republic 1
Egypt Egypt 3
Estonia Estonia 1
Europe Europe 1
Finland Finland 1
France France 2682
French Polynesia French Polynesia 1
Germany Germany 643
Greece Greece 7
Guinea Guinea 10
Haiti Haiti 6
Hong Kong Hong Kong 1
Hungary Hungary 8
India India 3
Indonesia Indonesia 2
Ireland Ireland 2
Israel Israel 7
Italy Italy 26892
Japan Japan 14
Kazakhstan Kazakhstan 1
Korea Korea 2
Kuwait Kuwait 81
Lebanon Lebanon 2
Luxembourg Luxembourg 4
Malaysia Malaysia 1
Mali Mali 4
Marocco Marocco 1
Mexico Mexico 4
Netherlands Netherlands 69
New Zealand New Zealand 1
Norway Norway 47
Pakistan Pakistan 1
Philippines Philippines 1
Poland Poland 31
Portugal Portugal 2
Romania Romania 17
Russia Russia 253
Rwanda Rwanda 1
Saint Kitts and Nevis Saint Kitts and Nevis 1
Slovak Republic Slovak Republic 10
South Africa South Africa 4
Spain Spain 13
Sweden Sweden 45
Switzerland Switzerland 52
Taiwan Taiwan 8
Thailand Thailand 1
Turkey Turkey 1
Ukraine Ukraine 13
United Arab Emirates United Arab Emirates 6
United Kingdom United Kingdom 48161
United Kingdom United Kingdom 72605
United States United States 4261
United States United States 6053
ivory coast ivory coast 3

Vous venez de :

^ Haut ^