Texte à méditer :  

L'amour est la dénomination commune de toutes les valeurs.
  


La bouée de sauvetage

Fermer Bouée de sauvetage

Fermer C.R.I.-E.V.H.

Fermer Pédagogie

Fermer Livres

Valeurs humaines

Fermer La vérité

Fermer L'action juste

Fermer L'amour

Fermer La paix

Fermer La Non-Violence

E. V. H.
Le cercle d\'étude

Les pensées du jour

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
163 Abonnés
Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 54 membres


Connectés :

( personne )
Recherche




C.R.I.-E.V.H. - n°04 2006 2° Partie

 

C.R.I.- E.V.H. n°4 Février 2006


2èmePartie

 

ligne_2_018.gif


Concentration, Contemplation, et Méditation.


La concentration est quelque chose de très commun. Quiconque fait sérieusement quelque chose doit nécessairement se concentrer. Vous, par exemple, vous devez totalement vous concentrer sur l’objectif avant de tirer un penalty. Ceci est la concentration.
La concentration est une activité du cerveau ou de l’esprit inférieur. Avec un peu d’entraînement chacun peu apprendre à se concentrer. En fait la concentration est indispensable à tous les étudiants.


Après la concentration vient la contemplation. C’est la plus haute activité de l’esprit. Par exemple un professeur vous fait une leçon sur les plantes, plus tard en révisant votre leçon vous pouvez les contempler et vous émerveiller : « Sans père ni mère comment cette plante peut-elle grandir ? Existe-t-il un père et une mère invisibles ?
Lorsque j’ai faim, je demande à manger à ma mère. Quelle mère donne de la nourriture et de l’eau à la plante ?
Pourquoi Dieu a-t-il fait les plantes si différentes ? Pourquoi Dieu a-t-il créé les plantes ? Ceci est la contemplation.


Vient ensuite la méditation : en termes simples, cela signifie remplir son esprit de Dieu. Lorsque vous méditez, vous commencez à penser aux choses élevées. Revenons à l’exemple des plantes. La méditation signifie penser : « Mon Dieu comme ces plantes et ces arbres sont beaux !

Un autre exemple, vous allez dans votre jardin cueillir une rose pour Dieu. Lorsque vous cueillez la fleur, vous vous concentrez pour ne pas vous blesser avec les épines. Lorsque vous avez cueilli la fleur, vous la tenez dans vos mains et admirez sa beauté et sa fraîcheur. Ceci est la contemplation. Lorsque vous dites : « Mon Dieu, je vous offre cette fleur. » Ceci est la méditation.

 

ligne_roulante001.gif


Le peuple le plus heureux


L’homme le plus heureux est celui qui constamment va de l’avant et fait ce qu’il y a de mieux pour lui.
Le bonheur et la vertu se complètent l’un l’autre.
Les meilleurs ne sont pas seulement les plus heureux mais les plus heureux sont abituellement les meilleurs dans l’art de vivre une vie réussie.

Dieu est le plus grand et le meilleur en vous.
Exprimez plus l’Amour Divin, la lumière, la vérité et la beauté et vous deviendrez les personnes les plus heureuses du monde d’aujourd’hui.

 

ligne_roulante001.gif


Une prière pour vous


Un bateau de croisière coula en mer au cours d’un orage et seuls deux de ses occupants furent capables de nager jusqu’à une petite île désertique.

Les deux survivants ne sachant pas quoi faire, conclurent qu’il n’y avait pas d’autre recours que de prier Dieu.. Cependant, pour voir quelle prière serait la plus puissante, ils décidèrent de diviser le territoire en deux et de se tenir chacun sur un côté opposé de l’île.

La première chose qu’ils demandèrent furent de la nourriture.
Le lendemain le premier homme vit un arbre fruitier de son côté de l’île et il put manger ses fruits. La parcelle de l’autre homme restait aride.

Après une semaine le premier homme se sentit seul, aussi il décida de prier pour avoir une femme.
Le lendemain un autre bateau sombra et le seul survivant fut une femme qui nagea vers l’île de son côté. De l’autre côté de l’île il ne se passait rien.

Bientôt le premier homme pria pour avoir une maison, des vêtements et encore plus de nourriture. Le lendemain tout lui fut donné comme par magie. Cependant le deuxième homme n’avait toujours rien.

Finalement le premier homme pria pour obtenir un bateau afin que lui et la femme puissent quitter l’île.

Dans la matinée il trouva un bateau amarré du côté de l’île où il se trouvait. Le premier homme embarqua sur le bateau avec sa femme et décida de laisser le second homme sur l’île. Il considérait que l’autre homme était indigne de recevoir les bénédictions de Dieu, puisqu’il n’avait eu aucune réponse à ses prières.

Comme le bateau allait quitter l’île, le premier homme entendit une voix rugissante  venue du ciel: « Pourquoi laissez-vous votre compagnon sur l’île ? »
« Ces bénédictions sont pour moi seul, j’étais le seul à prier pour ces faveurs » répondit le premier homme, «  Ses prières n’ont pas eu de réponse et n’ont servi à rien »

« Vous vous trompez » réprimanda la voix : « Il n’a eu qu’une seule prière, à laquelle j’ai répondu; tandis que vous, vous n’avez reçu aucune de mes bénédictions »
Puis la voix demanda au premier homme : «Réfléchissez : pourquoi a-t-il prié, pour qu’apparemment, je ne lui accorde rien ? …
C’est parce qu’il a prié pour que toutes vos prières reçoivent une réponse »


Nous devons tous savoir que les bénédictions que nous recevons ne sont pas seulement les fruits de nos seules prières, mais aussi le résultat de ceux qui prient pour nous.

Avec la soumission viennent les bénédictions. Ce que nous faisons pour les autres est plus important que ce que nous faisons pour nous-même.


Ma prière aujourd’hui, est que toutes vos prières reçoivent une réponse.

 

ligne_roulante001.gif


ycoeur43.gif  Le bonheur est une expérience intérieure consciente, qui est un effet de l’extinction de tous les désirs mentaux et physiques. Moins on a de désirs, plus le bonheur est grand. ycoeur43.gif

 

ligne_roulante001.gif


J’ai appris…


** J’ai appris que le meilleur enseignement du monde est aux pieds d’une personne âgée.

** J’ai appris qu’avoir un enfant endormi dans les bras est un des sentiments les plus paisibles du monde.

** J’ai appris que l’on ne doit jamais refuser un cadeau d’un enfant.

** J’ai appris que l’on peut toujours prier pour quelqu’un lorsque l’on n’a pas la force de l’aider d’une autre façon.

** J’ai appris que parfois tout ce dont une personne a besoin c’est d’une main à tenir et d’un cœur pour comprendre.

** J’ai appris que nous devons être heureux que Dieu ne nous donne pas tout ce que nous lui demandons.

** J’ai appris que ce sont les petits évènements journaliers qui rendent la vie si extraordinaire.

** J’ai appris que sous l’apparence dure de chacun, il y a quelqu’un qui demande à être apprécié et aimé.

** J’ai appris que le Seigneur n’a pas tout fait en un jour. Pourquoi cela me fait penser que moi je le pourrais ?

** J’ai appris que l’amour et pas le temps, guérit toutes les blessures.

** J’ai appris que vous pouvez éclairer la journée de quelqu’un simplement en lui envoyant une petite lettre.

** J’ai appris que vous pouvez apprendre beaucoup de choses au sujet d’une personne par la façon dont elle apprécie ces trois choses : un jour de pluie, la perte des bagages et des lumières d’arbre de Noël enchevêtrées.

** J’ai appris que le regard affectueux de vos parents vous manque lorsqu’ils ont quitté cette vie.

** J’ai appris que parfois la vie vous donne une seconde chance.

** J’ai appris que chaque jour vous devez vous tourner vers quelqu’un et le toucher. Les gens ont besoin et aiment le toucher humain – tenir les mains, une chaude étreinte ou juste une tape amicale dans le dos.

** J’ai appris que j’ai encore beaucoup à apprendre.

 

ligne_roulante001.gif

ycoeur43.gif  La vie est une expérience destinée à entraîner l’individu vers un stade d’existence plus élevé, plus profond et plus développé au moyen de l’expérimentation des résultats de ses actions. Le but de la vie est la réalisation de la perfection absolue par l’immersion dans l’Absolu. ycoeur43.gif

 

ligne_roulante001.gif


Nous sommes parfois comme des cerfs-volants


 Par un jour de printemps venteux, j’observais des jeunes qui avaient beaucoup de plaisir à faire voler leurs cerfs-volants. De formes variées, ils étaient de toutes les couleurs et leur nombre emplissait le ciel comme de beaux oiseaux s’élançant de la terre et dansant dans l’atmosphère au dessus du sol. Les fortes rafales de vent soufflaient contre les cerfs-volants tandis qu’une corde les maîtrisait.

Au lieu de s’envoler avec le vent ils revenaient et formaient des grands huit. Ils étaient secoués et tirés mais la retenue de la corde et leur taille encombrante les tenaient en remorque face et contre le vent.

Lorsque les cerfs-volants battaient et faisaient vibrer la corde ils semblaient dire : « Laissez-moi aller ! laissez-moi aller ! je veux être libre ! »

Ils montaient en flèche magnifiquement même lorsqu’ils luttaient contre la retenue de la corde. Finalement un des cerfs-volants réussit à casser la corde : « Enfin libre ! » semblait-il dire « libre de voler avec le vent .»

Cependant, être libre de contrainte le mettait simplement à la merci d’une brise indifférente. Il voletait sans grâce vers le sol et atterrit contre un arbuste mort, en une masse enchevêtrée de cordes et de mauvaises herbes . « Libre enfin ! » libre de reposer sans force et dans la saleté, d’être tombé sans espoir sur le sol et de reposer sans vie sur le sol contre le premier obstacle.
Combien de fois sommes-nous comme le cerf-volant ?

Le Divin nous donne des épreuves, des limitations, des règles à suivre grâce auxquelles nous grandissons et devenons plus fort. Les limitations sont nécessaires, elles sont la contrepartie des vents contraires.

 Certains d’entre-nous tirent si fort sur les règles que nous ne pouvons jamais monter pour atteindre les hauteurs. Nous prenons les commandes, mais nous n’arrivons jamais à décoller les pieds du sol. Laissons-nous conduire chacun vers les grandes hauteurs que notre Père Divin a en réserve pour nous. Réalisons que certaines de ces limites que nous devons affronter sont actuellement la force stabilisante qui nous aide à nous élever et à nous accomplir.

 

ligne_roulante001.gif


ycoeur43.gif  Voyez Dieu en chacun, même dans les personnes qui vous considèrent comme vos ennemis.

Pratiquez cette largesse d’esprit qui étreint tout d’Amour. ycoeur43.gif


 

ligne_roulante001.gif

 

Les béatitudes modernes


Bienheureux  ceux qui savent rire d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de s'amuser.

Bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne d'une taupinière, ils éviteront bien des faux pas.

Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter, ils en apprendront des choses nouvelles.

Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux, ils seront appréciés de leur entourage.

Bienheureux ceux qui sont attentifs à l'appel des autres sans toutefois se croire indispensables, ils seront semeurs de joie.

Bienheureux êtes-vous si vous savez regarder sérieusement les petites choses et paisiblement les choses sérieuses, vous irez loin dans la vie.

Bienheureux êtes-vous, si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace, votre route sera ensoleillée.
Heureux êtes-vous, si vous êtes capables de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes d'autrui, même si les apparences sont contraires, vous passerez pour des naïfs, mais la charité est à ce prix.

Bienheureux ceux qui pensent avant d'agir, et prient avant de penser, ils éviteront bien des bêtises.
Heureux êtes-vous, si vous savez vous taire et sourire, même lorsqu'on vous coupe la parole ou qu'on vous marche sur le pied, la foi commence à pénétrer dans votre cœur.

Bienheureux surtout si vous savez reconnaître Dieu en tous ceux que vous rencontrez, vous avez trouvé la Vraie Lumière et la Véritable Sagesse.

 

ligne_roulante001.gif


L'histoire de la boîte à " baisers "


Il y a de cela plusieurs années, un père punit sa fillette de 3 ans pour avoir inutilement dépensé un rouleau de papier doré. L'argent se faisait rare et il ne put supporter que la fillette utilise le papier pour décorer une boîte à cadeau pour mettre au pied de l'arbre de Noël. Le lendemain matin, la petite enfant apporta le cadeau à son père en lui disant : "C'est pour toi Papa ! ".

Embarrassé, son père regretta sa trop vive réaction. Toutefois, elle se raviva et ne fit qu'empirer quand il découvrit que la boîte était vide. Il cria alors à sa fille "Ne sais-tu pas qu'en offrant un paquet-cadeau, il doit toujours y avoir quelque chose dans la boîte? ". La fillette regarda son père les yeux pleins de larmes et lui dit:  « Mais papa, la boîte n'est pas vide, je l'ai remplie de baisers, juste pour toi!! ». Le père était chaviré. Il enlaça sa fille, la priant de lui pardonner sa réaction.


Peu de temps après, un chauffard vint faucher la fillette. Le père garda longtemps la boîte, tout près de son lit. A chaque fois que le découragement l'assaillait, il prenait la boîte, en tirait un baiser imaginaire et se rappelait l'amour que l'enfant y avait mis.


Au fond, cette fable nous rappelle qu'il est donné à chacun de nous, humain, de disposer d'une telle boîte dorée, remplie d'Amour Inconditionnel et de baisers de nos enfants, de nos ami(e)s, de notre famille ou de Dieu. Existe-t-il de plus grands cadeaux ?

 

ligne_roulante001.gif


ycoeur43.gif  Aimez les autres pour le Dieu qui est incarné en eux, qui parle et agit à travers eux.  ycoeur43.gif

 

ligne_roulante001.gif


Samson, Moïse, Noah et Jésus


Un jeune garçon venait juste d’avoir son permis de conduire.
Il demanda à son père, qui était rabbin, s’ils pouvaient réfléchir au sujet de l’utilisation de la voiture familiale.

Ils allèrent dans le bureau du père, qui regarda ses résultats scolaires et dit : « Je vais conclure un marché avec toi. Tu améliores tes résultats scolaires, tu étudies un peu la Bible, tu coupes tes cheveux et ensuite nous en reparlerons. »

Lorsque le garçon revient au bout d’un mois, il demande à son père s’ils pouvaient reprendre la discussion au sujet de l’utilisation de la voiture.
Ils retournèrent à nouveau dans le bureau du père et là celui-ci dit : « Mon fils, je suis très fier de toi. Tu as bien amélioré tes résultats scolaires, tu as étudié avec application la Bible, mais tu ne t’es pas coupé les cheveux. »

Après une pause, le jeune homme répondit : « Tu sais Papa, j’y ai bien réfléchi. Tu sais que Samson avait les cheveux longs, Moïse avait les cheveux longs, Noah avait les cheveux longs et même Jésus avait les cheveux longs. »

Alors le rabbin répondit : « Oui, mais où qu’ils aillent, ils y allaient à pieds. »

 

ligne_roulante001.gif


Légende hindoue:


Une vieille légende hindoue raconte ... qu'il fut un temps où tous les hommes étaient des dieux.

Hélas, ils abusèrent tellement de leur pouvoir divin que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter leur divinité et de la cacher à un endroit où il leur serait impossible de la retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette sûre. Les dieux mineurs, convoqués en conseil pour résoudre ce problème, proposèrent ceci : " Enterrons la divinité de l'homme dans la terre. " Mais Brahma répondit :. " Non, cela ne suffit pas, car l'homme creusera et la retrouvera.

"Alors les dieux proposèrent : " Dans ce cas, jetons-la dans le plus profond des océans. "
Mais Brahma répondit : " Non, car tôt ou tard, l'homme explorera les profondeurs de tous les océans et je suis sûr qu'un jour, il la trouvera et la remontera à la surface. "

Alors les dieux mineurs conclurent : " Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble exister sur terre ou dans la mer aucun endroit que l'homme ne puisse atteindre un jour. "

Enfin Brahma hocha la tête et dit : " Je sais ce que nous ferons de la divinité de l'homme. Nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c'est là le seul endroit où Il ne pensera jamais à la chercher. "

Depuis ce temps-là, conclut la légende, l'homme fait le tour de la terre, explore, escalade, plonge et creuse en vain, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.

 

ligne_roulante001.gif


On doit suivre le dicton : « Les mains dans la société et la tête dans la forêt. » C’est-à-dire que, qu’elles que soient les activités qui vous préoccupent dans la société, vous devez maintenir fermement les idéaux spirituels.

 

ligne_roulante001.gif


Jouer aux billes avec le nom de Dieu


Il était une fois un garçon, qui avait ramassé une pierre précieuse, brillante et ronde. Il s’en servait pour jouer aux billes sur la route avec ses camarades.

Un marchand, négociant en pierres précieuses qui passait par là, remarqua cette pierre précieuse.
Il s’approcha du garçon, le prit à part et lui offrit de lui donner cinquante roupies en échange.
Si le garçon connaissait la valeur de cinquante roupies, il aurait voulu connaître la valeur de la pierre !
Il alla voir sa mère et lui raconta que l’étranger avait essayé de lui donner cinquante roupies en échange de la pierre avec laquelle il jouait aux billes. Elle fut surprise de la valeur et elle dit : « Ne t’occupe pas de cela, joue dans le jardin avec ton ami. Quand nous en connaîtrons la valeur nous aviserons. »

Le marchand n’avait pas dormi de la nuit, il élaborait des plans pour obtenir la pierre précieuse de ces simples gens, ainsi il pourrait la revendre avec un énorme bénéfice à quelque millionnaire ou maharaja.

Il voulait découvrir la maison du garçon, il monta et redescendit la route espérant apercevoir l’enfant. Lorsqu’il vit le garçon jouer avec la pierre, comme si elle ne valait pas plus cher qu’une simple bille, son cœur se tordit d’angoisse.

Au moment où le garçon la jetait sur le sol, sa mère sortait de l’appartement, la pierre lui heurta les pieds et tomba sous le buisson.

Il s’adressa au garçon lui offrant cent roupies en échange, puis cinq cents roupies ! Le garçon rentra dans la maison en larmes, se plaignant de l’étranger qui ne le laissait pas tranquille.
Sa mère sortit dans le jardin et somma le marchand de partir.

Le marchand saisit l’occasion, il lui dit qu’il était disposé à lui donner mille roupies sur le champ si elle lui donnait la bille !

En entendant cela, elle interdit à son fils d’utiliser sa bille à l’extérieur de la maison, il pouvait jouer avec elle, seulement à l’intérieur de la maison.

Le marchand ne pouvait partir de cette façon, le lendemain il revint devant la maison, il offrait dix mille roupies pour la bille.

La mère refusa de s’en séparer et elle la garde maintenant dans un coffre fort fermé à clef.
Lorsque le marchand revint le lendemain avec cinquante mille roupies, elle alla la déposer en sûreté à la banque.


Nous aussi, nous jouons aux billes avec « le nom de Dieu » inconscient de sa valeur. Lorsque nous réalisons sa valeur, nous le gardons au fond de notre cœur comme le plus précieux trésor.
Prenons conscience que le « nom de Dieu » est la clef du succès dans notre recherche à être réconforté, rassuré, encouragé, éclairé et libéré.

 

ligne_roulante001.gif


L’ange d’un enfant


Un enfant, sur le point de venir au monde, demande à Dieu:


"On m'a dit que vous m'envoyez sur la terre demain, mais comment est-ce que je vais vivre là, étant si petit et sans défense ?"

Dieu répond: "Parmi tous les anges, j'en ai choisi un pour toi. Ton ange t'attendra et prendra soin de toi."

L'enfant demande encore: "Mais dites-moi, ici au ciel, je n'ai rien à faire que de chanter et rire pour être heureux..."

Dieu dit: "Ton ange chantera pour toi et sourira aussi pour toi tous les jours. Tu sentiras aussi l'amour de ton ange et tu seras très heureux."

L'enfant demande: "Comment est-ce que je serai capable de comprendre quand les gens me parleront si je ne connais pas leur langage?"

Dieu dit: "Ton ange te dira les plus beaux et plus tendres mots que tu n'entendras jamais et, avec patience et attention, ton ange t’apprendra à parler."

L'enfant: "Et qu'est-ce que je ferai quand je voudrai vous parler?"

Dieu: "Ton ange placera tes mains ensemble et te montrera comment prier"

L'enfant: "J'ai entendu dire que sur la terre, il y a des hommes méchants. Qui me protègera?"

Dieu: "Ton ange te défendra même au risque de sa propre vie."

L'enfant: "Mais je vais être triste de ne plus vous voir!"

Dieu: "Ton ange te parlera de moi et te montrera la façon de revenir à moi. Et, je serai toujours là, à côté de toi..."

À ce moment là, c'était très calme au ciel, mais des voix venant de la terre pouvaient être entendues et l'enfant demanda: "Dieu, si je dois partir maintenant, s.v.p. dites-moi le nom de mon ange."


Dieu répondit: "Son nom n'est pas important, tu l'appelleras tout simplement : Maman..."

 

ligne_2_018.gif


Date de création : 17/02/2006 @ 19:20
Dernière modification : 06/05/2008 @ 15:17
Catégorie : C.R.I.-E.V.H.
Page lue 4801 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Pensée du jour
 
  ycoeur17.gif
L’envie est la plus grande et unique cause de la misère dans le monde d’aujourd’hui. Lorsqu’une personne est heureuse et satisfaite, les autres l’envient et s’efforcent de ruiner sa paix mentale. Lorsque quelqu’un occupe une position élevée, la méchanceté s’élève chez les autres qui inventent des calomnies afin de ternir sa réputation. Ainsi va le monde. Telle est la tragédie de l’ignorance et de l’égoïsme. Ils forcent l’homme à prendre le mauvais chemin et à souffrir de calamités. Prenez le droit chemin ; soyez heureux et rendez les autres heureux. Alors votre nom perdurera même après la désintégration de votre corps.
ycoeur17.gif  
 
Mode d'emploi

Pour visionner les diaporamas que vous trouvez dans la boîte ci-dessous, vous devez avoir la visionneuse Microsoft Power Point que vous trouverez sous la rubrique téléchargement. Cliquez sur le diaporama de votre choix. Lorsque la page sera ouverte, cliquez sur le bouton droit de la souris pour sélectionner le plein écran (ou pour mettre fin au diaporama). Pour télécharger les diaporamas faites un clic droit sur le titre et :enregistrer sous.

Les diaporamas
Éphéméride
Vendredi
15
Décembre 2017

Bonne fête à toutes les
Ninon


C'était aussi un 15 Décembre
1939

Première à Hollywood du film Autant en emporte le vent.


Né(e) un 15 Décembre 1404
Gille de Rais

Vous venez de

En ligne


Canada Canada : 2
Italy Italy : 8
United Kingdom United Kingdom : 16
United States United States : 2

Visiteurs/pays cette année

2
Algeria Algeria 1
Australia Australia 19
Austria Austria 15
Azerbaijan Azerbaijan 1
Belgium Belgium 20
Brazil Brazil 12
Canada Canada 4353
China China 7
Congo Congo 1
Costa Rica Costa Rica 1
Czech Republic Czech Republic 3
Denmark Denmark 15
Dominican Republic Dominican Republic 1
Egypt Egypt 3
Estonia Estonia 1
Europe Europe 1
Finland Finland 1
France France 2692
French Polynesia French Polynesia 1
Germany Germany 647
Greece Greece 7
Guinea Guinea 10
Haiti Haiti 6
Hong Kong Hong Kong 1
Hungary Hungary 9
India India 3
Indonesia Indonesia 2
Ireland Ireland 2
Israel Israel 7
Italy Italy 27302
Japan Japan 14
Kazakhstan Kazakhstan 1
Korea Korea 2
Kuwait Kuwait 81
Lebanon Lebanon 2
Luxembourg Luxembourg 4
Malaysia Malaysia 1
Mali Mali 4
Marocco Marocco 1
Mexico Mexico 4
Netherlands Netherlands 71
New Zealand New Zealand 1
Norway Norway 47
Pakistan Pakistan 1
Philippines Philippines 1
Poland Poland 31
Portugal Portugal 2
Romania Romania 17
Russia Russia 256
Rwanda Rwanda 1
Saint Kitts and Nevis Saint Kitts and Nevis 1
Slovak Republic Slovak Republic 10
South Africa South Africa 4
Spain Spain 13
Sweden Sweden 45
Switzerland Switzerland 52
Taiwan Taiwan 8
Thailand Thailand 1
Turkey Turkey 1
Ukraine Ukraine 14
United Arab Emirates United Arab Emirates 6
United Kingdom United Kingdom 49070
United Kingdom United Kingdom 73514
United States United States 4327
United States United States 6119
ivory coast ivory coast 3

Vous venez de :

^ Haut ^